logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Word Energy Outlook 2011
date 9 novembre 2011
texte+ texte- google twitter facebook

Agence international de l’énergie - 9 novembre 2011

- Thème : Scénarios d’émissions de GES
- Titre original : World Energy Outlook 2011
- Auteur : Agence internationale de l’énergie
- Date de parution : 9 novembre 2011
- Lien de consultation : http://www.worldenergyoutlook.org/d...
>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Ce rapport annuel de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) présente les scénarios d’émissions de gaz à effet de serre (GES) de l’agence actualisés à horizon 2035. Les conclusions générales sont très pessimistes puisque l’AIE prévoit, si aucun effort supplémentaire n’est effectué en matière de réduction des émissions de GES, un réchauffement planétaire d’environ + 3,5°C à long terme du fait d’une augmentation des émissions de + 20 %. Ce niveau de réchauffement serait très alarmant du point de vue scientifique, et largement supérieur aux engagement de la communauté internationale d’une augmentation maximum de la température de + 2°C à long terme. Selon l’agence, ces prévisions seraient dus à une forte hausse de la demande énergétique de certains pays en développement, au premier rang desquels la Chine. Par ailleurs, l’AIE prévoit également une hausse des températures de 6°C à long terme si la communauté internationale venait à abandonner ses efforts actuels en termes de réduction des émissions de GES. L’agence appelle donc à une poursuite et à un renforcement des efforts, et à des investissements massifs et urgents pour entamer dès à présent la réduction des émissions.


Consultez l’article : [http://www.worldenergyoutlook.org/d...]