logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Changements climatiques > Web Bibliothèque Climat > Changements Climatiques > Neiges et glaces > Une étude sur 10 000 ans de la variabilité de la banquise dans l’océan arctique : un panorama depuis la plage
Une étude sur 10 000 ans de la variabilité de la banquise dans l’océan arctique : un panorama depuis la plage
date 5 août 2011
texte+ texte- google twitter facebook

Science - 5 août 2011

- Thème : Changements climatiques, neiges et glaces
- Titre : Une étude de la variabilité de la banquise de l’océan arctique sur 10 000 ans : un panorama depuis la plage
- Titre original : A 10,000-Year Record of Arctic Ocean Sea-Ice Variability—View from the Beach
- Auteur : S. Funder et al.
- Revue : Science
- Date de parution : 5 août 2011
- Lien de consultation : http://www.sciencemag.org/content/3...
>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>


Contrairement à ce que l’on pourrait penser étant donné le réchauffement climatique actuel et la tendance rapide de la banquise arctique à fondre, l’étude des 10 000 dernières années montre que cette dernière a connu son minimum en termes de surface il y a 6000 à 8500 ans. La limite de la banquise permanente étant alors située à plus de 1000 kilomètres au nord de sa limite actuelle sur la côte du Groenland, tandis que la surface maximale de la banquise a été atteinte durant les 2500 dernières années. La répartition de la glace de la banquise entre les différentes régions arctiques a toutefois beaucoup évolué sur la période étudiée, sans uniformité, probablement du fait de phénomènes atmosphériques de grande échelle tels que l’oscillation arctique. Une étude approfondie de ces mécanismes sera donc nécessaire afin de mieux prévoir l’évolution de la banquise arctique.


Consultez l’article : [http://www.sciencemag.org/content/3...]