logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Politiques et mesures > Négociations internationales > Les Conférences Annuelles des Parties (COP/MOP) > COP15-MOP5 : Copenhague 2009 > Retour sur le Sommet de Copenhague - La faiblesse du compromis heurte l’opinion publique - Quelles perspectives pour la suite ?
Retour sur le Sommet de Copenhague - La faiblesse du compromis heurte l’opinion publique - Quelles perspectives pour la suite ?
date 24 décembre 2009 documents joints 1 document joint
    [
lien à consulter 1 lienLe site de l’association 4D
texte+ texte- google twitter facebook

Actes des Mardis de 4D

La Conférence internationale de l’ONU sur le climat s’est achevée samedi 19 décembre 2009, après deux semaines d’âpres négociations. Les discussions ont été difficiles, et le résultat est décevant, voir inquiétant : la Conférence des Parties a « pris note » de l’Accord de Copenhague. Une simple déclaration politique, bien en deçà de ce que l’on pouvait en attendre. Les leaders du monde entier, s’ils ont tous admis l’importance cruciale d’une prise en charge collective de la question du changement climatique, ont été incapables de trouver un compromis. L’accord a été mis sur la table par quelques dirigeants du monde, refusée par d’autres. Le mandat de Bali n’est pas rempli.

Ce Sommet a été au cœur de l’actualité et a créé une mobilisation mondiale sans précédent. Pendant deux semaines, 50 000 personnes se sont retrouvées à Copenhague. Tant la mobilisation au Klima Forum, à côté du Sommet officiel, que la manifestation du 12 décembre, ont témoigné de la force des attentes citoyennes. La société civile attendait un accord ambitieux, contraignant, équitable. Les ONG se sont fait exclure du centre de conférence, et le sommet a accouché d’une souris... Mais la médiocrité du bilan ne doit pas mettre à mal la mobilisation de tous.

Copenhague n’est qu’une étape : le processus de négociation doit se poursuivre. La société civile doit plus que jamais rester mobilisée, active, et vigilante.
A l’issue de cette conférence, 4D et ses partenaires, le Réseau Action Climat France (RAC-F), Coordination Sud, le Centre de recherche et d’information pour le développement (CRID) invitent les représentants d’ONG à débattre, à faire part de leur analyse.

- Quelles conclusions tirer de cette conférence ? Quels ont été les principaux points de blocage ? Quelles perspectives pour la suite des négociations en 2010-2011 ?

- Quel bilan de la mobilisation de la société civile pour la Conférence de Copenhague ? Quelles perspectives d’action collectives pour la suite ?