logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Changements climatiques > Web Bibliothèque Climat > Changements Climatiques > Événements extrêmes > Rapport spécial sur la gestion des risques d’évènements extrêmes et de désastres pour améliorer l’adaptation au changement climatique
Rapport spécial sur la gestion des risques d’évènements extrêmes et de désastres pour améliorer l’adaptation au changement climatique
date 18 novembre 2011
texte+ texte- google twitter facebook

GIEC – 18 novembre 2011

- Thème : Changements climatiques, événements extrêmes
- Titre : Rapport spécial sur la gestion des risques d’évènements extrêmes et de désastres pour améliorer l’adaptation au changement climatique
- Titre original : Special Report on Managing the Risks of Extreme Events and Disasters to Advance Climate Change Adaptation
- Auteur : GIEC
- Date de parution : 18 novembre 2011
- Lien de consultation : http://ipcc-wg2.gov/SREX/images/upl...
>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Ce rapport spécial du GIEC concerne l’évolution prévue des phénomènes climatiques extrêmes dans les prochaines décennies (sécheresses, canicules, inondations, cyclones, etc) et des désastres socio-économiques et humains qu’ils peuvent engendrer, et dresse la liste des pistes d’adaptation à préconiser pour diminuer ces impacts négatifs. Pour cela le rapport part du constat que les situations sont extrêmes différentes d’un pays à l’autre selon leur géographie et leur niveau de développement ; or ces derniers influent fortement à la fois sur les possibles conséquences des phénomènes extrêmes, et sur les réponses qui peuvent y être apportées en termes d’adaptation. Concernant ce dernier volet plus précisément, le rapport conclut que beaucoup des pistes d’action restent encore à être mises en place, et que les plus efficaces sur le long-terme seront celles qui permettront de répondre à l’éventail de scénarios de changements climatiques le plus large possible.


Consultez l’article : [http://ipcc-wg2.gov/SREX/images/upl...]