logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Changements climatiques > Web Bibliothèque Climat > Changements Climatiques > Événements extrêmes > Rapport d’évaluation globale 2009 sur la réduction des risques de désastres
Rapport d’évaluation globale 2009 sur la réduction des risques de désastres
date 1er mai 2009
texte+ texte- google twitter facebook

United Nations International Strategy for Disaster Reduction Secretariat - mai 2009

- Thème : Changements climatiques, événements extrêmes
- Titre : Rapport d’évaluation globale 2009 sur la réduction des risques de désastres
- Titre original : Global assessment report on disaster risk reduction 2009
- Auteur : United Nations International Strategy for Disaster Reduction Secretariat
- Date de parution : mai 2009
- Lien de consultation : http://www.unisdr.org/files/9414_GA...
>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Selon ce rapport des Nations unies, le changement climatique a déjà des effets notables en ce qui concerne les risques de catastrophes pour de nombreux pays, principalement du fait de l’augmentation du nombre et de l’intensité des événements météorologiques extrêmes qu’il entraine, ainsi que de la modification de leur répartition géographique à la surface du globe. Par ailleurs, le changement climatique diminue également la capacité de certains pays à faire face à ces catastrophes, augmentant d’autant leur vulnérabilité. C’est notamment pour les pays les plus pauvres et fragiles que ces conséquences risquent d’être les plus lourdes, alors qu’ils sont les moins responsables du changement climatique, accentuant davantage encore les disparités mondiales entre pays en ce qui concerne leur capacité à se relever des conséquences de ce type d’événement extrêmes. Les Nations unies appellent donc les gouvernements des pays les plus vulnérables à prendre en compte la prévisible augmentation du nombre et de l’intensité des catastrophe d’origine météorologiques, afin de mieux en prévoir les conséquences.


Consultez l’article : [http://www.unisdr.org/files/9414_GA...]