logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Changements climatiques > Comprendre et réagir > Que nous réserve l’avenir ? Les impacts attendus au XXIe siècle
Que nous réserve l’avenir ? Les impacts attendus au XXIe siècle
date 15 février 2011
texte+ texte- google twitter facebook

Les scientifiques ont modélisé les impacts globaux

Changements climatiques : comprendre et réagir LE GIEC A COMPARÉ LES RÉSULTATS d’une vingtaine de modèles climatiques pour différents scénarios d’émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2100 [1]. Il en résulte une projection d’augmentation de la température mondiale moyenne comprise entre 1,1 et 6,4°C en 21004.
En comparaison, lors de la dernière grande glaciation, la moitié nord de l’Europe était couverte de glace et la température moyenne mondiale n’était que de 5 à 6°C en dessous de la température moyenne actuelle.

Ce changement du climat mondial aura comme principaux impacts :
• Augmentation du niveau des océans comprise entre 18 et 59 cm en 2100,
et plus si l’accélération récente de la fonte des glaciers, mesurée mais non
intégrée par les modèles actuels, se poursuit
• Inondation de certaines zones côtières, comme les deltas où vivent des centaines de millions de personnes
• Fonte des glaciers de montagne, du Groenland, de l’Antarctique et de la banquise arctique, diminution de la couverture neigeuse
• Multiplication d’événements climatiques extrêmes (canicules, précipitations intenses, sécheresses…)
• Si la température augmente de plus de 2 à 3°C, 20 à 30 % des espèces animales et végétales seront en danger d’extinction
• Diminution des ressources en eau et baisse des rendements agricoles dans certaines régions du globe parmi les plus vulnérables (Asie, Afrique) ce qui risque d’engendrer des crises alimentaires
• Augmentation de certaines maladies allergiques et à vecteur (paludisme, fièvre jaune, dengue…)


Les impacts attendus en Europe
Changements climatiques : comprendre et réagir LA TEMPÉRATURE EN EUROPE a augmenté d’environ 1°C en 100 ans et notre continent devra, lui aussi, faire face à une modification du climat. Le GIEC prévoit une augmentation des risques d’inondations brutales à l’intérieur des terres, une intensité accrue des inondations côtières et une élévation du niveau de la mer.
Certaines régions comme l’Europe du sud auront encore plus de difficultés à
s’approvisionner en eau. Ces changements climatiques augmenteront les risques pour la santé liés aux canicules (voir encadré) et aux inondations et porteront atteinte à la biodiversité car de nombreux organismes et écosystèmes auront du mal à s’y adapter. Les régions montagneuses européennes seront confrontées au retrait des glaciers, à une réduction de la couverture neigeuse et à une extinction d’espèces. Toutes ces modifications auront un impact important sur de nombreux secteurs économiques en Europe : agriculture, sylviculture, tourisme, production d’énergie, etc.

Canicule de 2003
La vague de chaleur qui a sévi en Europe durant l’été 2003 a dépassé de 3 à 5°C les normales saisonnières en Europe du sud et centrale. Cette canicule a été responsable de 15000 décès en France (dont seules 2100 personnes étaient « statistiquement » destinées à mourir avant la fin de l’année). Elle a aussi fragilisé les systèmes de santé et énergétiques, les approvisionnements en eau, a diminué massivement les rendements agricoles et a eu de multiples impacts écologiques. Elle nous donne un avant-goût des étés que nous connaîtrons potentiellement à la fin du XXIe siècle (la canicule de 2003 représentant un été frais par rapport à la moyenne des étés à partir de 2070) et nous renseigne sur le besoin d’adaptation de nos sociétés aux modifications de températures.


La France est également menacée

Les impacts observés

Au cours du XXe siècle, la température moyenne en France a augmenté de 1°C. De manière générale, les étés sont de plus en plus chauds et les jours de gel en hiver diminuent. Les précipitations sont plus importantes sur les deux tiers nord de la France et les sécheresses estivales sont en augmentation. Cependant, ces grandes tendances au réchauffement n’excluent pas la survenue de séquences de fraîcheur en été, ou d’épisodes froids en hiver comme ceux observés en 2009 et 2010. Plus rares, et s’intercalant dans une tendance au radoucissement, ces vagues de froid deviennent inhabituelles et donc gardent un caractère dangereux.



Les impacts attendus en France au XXIe siècle
Ce qui a été observé au cours des dernières décennies devrait s’accentuer :
• Augmentation de la température moyenne de 1°C à 6,5°C en 2100
• Augmentation de la fréquence, de la longueur et de l’intensité des canicules estivales. La canicule de 2003 pourrait être un été normal après 2060, et même frais après 2070 !
• Augmentation des précipitations en hiver et diminution en été avec un assèchement prononcé dans le sud
• Diminution de la durée d’enneigement et baisse de la couverture neigeuse. Avec +3°C, la plupart des glaciers français disparaîtraient
• Augmentation de l’érosion des plages et des falaises sur le littoral et submersions des zones basses et des estuaires (en Camargue en particulier)
• Menace de disparition de certaines essences d’arbres. Risque de baisse des rendements agricoles dans le sud du pays à cause des sécheresses et des parasites
• Augmentation de la mortalité à cause du stress thermique, des allergies et du risque d’émergence de maladies à vecteurs



date Notes

[1Cette incertitude provient pour moitié de notre connaissance imparfaite du système climatique, pour moitié de l’incertitude sur les émissions futures de GES qui dépendent du mode de développement que nous choisirons.