logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Changements climatiques > Comprendre et réagir > Qu’est ce que l’effet de serre ?
Qu’est ce que l’effet de serre ?
date 21 février 2011
texte+ texte- google twitter facebook




1. L’énergie solaire qui arrive sur Terre est en partie réfléchie vers l’espace,
le reste étant absorbé par l’atmosphère, le sol et les océans.

2.Au contact du rayonnement reçu, la Terre s’échauffe. A l’inverse, la Terre se refroidit en émettant vers l’espace un rayonnement infrarouge.

3. Cependant, la plus grande partie de ce rayonnement est piégée par certains gaz présents naturellement dans notre atmosphère : les gaz à effet de serre. Ce phénomène provoque l’échauffement de la basse atmosphère.


Changements climatiques : comprendre et réagir L’EFFET DE SERRE EST UN PHÉNOMÈNE NATUREL qui permet la vie sur Terre. En effet, plusieurs gaz (dits gaz à effet de serre : GES) forment une « barrière » autour de la surface du globe, permettant de retenir la chaleur reçue du soleil. Il suffit d’imaginer notre planète comme une serre de jardinier : les GES agissent comme les vitres qui retiennent la chaleur et chauffent l’intérieur de la serre. L’effet de serre naturel permet ainsi à notre planète d’avoir une température moyenne de +15°C à sa surface. Sans cela, il y ferait -18°C et toute vie humaine sur Terre serait alors impossible.
Le rayonnement solaire échauffe plus ou moins le sol terrestre en fonction du
type de surface sur laquelle il arrive. Ainsi, la neige et les glaces réfléchissent plus de 90 % du rayonnement sous forme de lumière, tandis qu’à l’inverse, l’océan et les terres boisées, plus sombres, en absorbent près de 90 % sous forme de chaleur. Ce phénomène explique pourquoi la disparition des glaces accroit le réchauffement de l’atmosphère.