logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Protocole de Kyoto : l’Australie prend ses distances avec les Etats-Unis
date 10 janvier 2005
texte+ texte- google twitter facebook

Protocole de Kyoto : l’Australie prend ses distances avec les Etats-Unis

L’Australie, pourtant fidèle alliée des Etats-Unis, s’est distancée de la
stratégie américaine pour tenter de retarder les actions internationales
sur les émissions de gaz à effet de serre, a rapporté lundi la presse.

Lors d’une conférence sur les changements climatiques à Buenos Aires, les
Etats-Unis ont multiplié les pressions en vue des futures négociations sur
les suites du protocole de Kyoto, auquel Washington est opposé.
L’Australie et les Etats-Unis sont les deux seuls grands pays industrialisés
à ne pas avoir signé ce traité réglementant les émissions de gaz à effet de
serre, considérés comme responsables du réchauffement global, qui doit
entrer en vigueur en février prochain. Selon le Sydney Morning Herald, le
ministre de l’environnement australien, Ian Campbell, a indiqué que bien
que l’Australie n’ait pas signé le protocole de Kyoto, elle sera prête pour
rejoindre un futur accord. "La différence entre les Etats-Unis et
l’Australie est que nous sommes prêts à nous engager dans un nouvel accord
sous réserve qu’il soit complet", a déclaré M. Campbell depuis Londres.
"Toutefois, les Etats-Unis et les pays en développement devront être partie
prenante de cet accord. Si nous ne faisons pas cela, la planète est
sérieusement en péril", a-t-il ajouté. Le protocole de Kyoto doit entrer en
vigueur en février 2005 et court jusqu’en 2012. Les discussions sur les
suites de ce traité commencent l’an prochain. Bien qu’elle ne soit pas
signataire de cet accord, l’Australie s’est fixée ses propres objectifs en
matière d’émissions de gaz à effet de serre, qui sont, selon le
gouvernement, plus sévères que ceux élaborés par le protocole de Kyoto.

http://www.tahitipresse.pf/presse.c...