logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
Accueil > Politiques et mesures > Scénarios Climat-Energie > Scénarios énergétiques > Prospective et stratégie régionale pour l’énergie
Prospective et stratégie régionale pour l’énergie

En 2014 le Réseau Action Climat a mené un projet soutenu par l’Ademe et le Ministère de l’écologie sur la comparaison de scénarios énergétiques régionaux.

Cette comparaison des scénarios énergétiques pour les régions Nord Pas de Calais, Pays de la Loire et Province Alpes Cote d’Azur a montré la richesse des travaux prospectifs existants au-delà de l’exercice obligatoire des SRCAE tant au niveau méthodologique qu’au niveau des trajectoires, en terme d’efficacité énergétique, de la prise en compte des particularités régionales ou encore des objectifs climat-énergie de long terme (100% énergies renouvelables, sortie du nucléaire etc.).

L’analyse du contexte de l’élaboration de ces scénarios montre que l’obligation d’élaboration des SRCAE a elle-même déclenché d’autres travaux prospectifs, d’une manière directe ou indirecte. En particulier, l’exercice des SRCAE a pu être ressenti comme trop contraignant notamment par rapport aux objectifs climat énergie long terme.
On peut donc dire que les SRCAE ont créé un « appétit de prospective de long terme ». Par manque de cadrage méthodologique complet et contraignant de la part du gouvernement, les SRCAE eux-mêmes sont devenus dans plusieurs cas les jouets d’intérêts divergents entre des forces politiques . Ces situations plus ou moins conflictuelles ont souvent été résolues par le développement d’un scénario ou d’une trajectoire supplémentaire de la part des Conseil régionaux dans le cadre d’autres documents territoriaux (SRADDT) ou par l’intégration d’une vision 2050 issue d’un autre exercice de modélisation (scénario Futur facteur 4, régionalisation du scénario négaWatt).

Des scénarios régionaux sont aussi un moyen de mobilisation au débat et à l’action. Plus que la rigueur méthodologique de la scénarisation, c’est la participation des acteurs du territoire qui est considérée importante, soit pour défendre une vision du futur différent de celle promue à l’échelle nationale (Virage énergie, négaWatt) soit pour pousser concrètement des projets de la transition énergétique localement (Master Plan d’une 3ème Révolution Industrielle).

Veuillez trouver dans les articles ci-dessous les publications et les présentations du séminaire organisé le 9 décembre 2014 dans le cadre de ce projet.

LES ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE
DANS CETTE RUBRIQUE