logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Secteurs d’activités > Transports > Transport automobile > Actualités du transport automobile > Projet d’autoroute A65 Langon Pau
Les opposants restent mobilisés, malgré le blanc-seing du Conseil d’Etat
Projet d’autoroute A65 Langon Pau
Les opposants restent mobilisés, malgré le blanc-seing du Conseil d’Etat
date 23 mai 2008
texte+ texte- google twitter facebook

Communiqué de presse SEPANSO, France Nature Environnement, Alternative Régionale Langon Pau, Réseau Action Climat - France, Les Amis de la Terre, Aquitaine Alternatives, WWF, Greenpeace

Projet d’autoroute A65 Langon Pau
Les opposants restent mobilisés, malgré le blanc-seing du Conseil d’Etat

Dans 2 arrêts rendus le 21 mai 2008, le Conseil d’Etat vient de rejeter les requêtes des opposants au projet d’autoroute A65 Langon/Pau, et de lever un important aléa juridique du projet. En écartant d’un revers de main leurs arguments, cette honorable institution n’a visiblement pas été touchée par la grâce du « Grenelle de l’Environnement ».

Ce projet d’autoroute détient en effet le triste record de traverser 8 zones Natura 2000, et détruira directement des zones précieuses du point de vue de la biodiversité. Il contribuera aussi à l’urbanisation des vastes espaces naturels de l’Aquitaine encore préservés, et à leur perte.
En favorisant les transports routiers au détriment du rail, ce projet s’inscrit en faux, dans la lutte contre les changements climatiques. Ironie de l’histoire, le prix du baril de pétrole a dépassé le même jour le record de 130 $, soit 4 fois plus que le prix retenu dans l’étude du projet, compromettant irrémédiablement l’équilibre économique de la concession.

L’obstination sur ce dossier révèle l’incapacité du gouvernement de mettre en œuvre la "rupture" assénée lors du Grenelle de l’environnement.
Convaincues de défendre l’intérêt général, des générations actuelles et futures, les associations restent plus que jamais mobilisées, pour faire échec à ce projet dépassé, en épuisant tous les moyens légaux de droit français ou européen. La mobilisation citoyenne se poursuit également sur le terrain, les Planteurs volontaires replanteront des arbres sur les zones défrichées à Bazas (Gironde) le samedi 24 mai à 14h.

Contacts presse :

- Daniel Delestre, SEPANSO : 06 81 16 43 23

- Bernadette Durac, Alternative Régionale Langon Pau : 06 60 97 56 31