logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Changements climatiques > Web Bibliothèque Climat > Impacts et conséquences > Eau douce > Projet Climsec : impact du changement climatique en France sur la sécheresse et l’eau du sol
Projet Climsec : impact du changement climatique en France sur la sécheresse et l’eau du sol
date 1er mai 2011
texte+ texte- google twitter facebook

Météo-France/CNRS/CEMAGREF/MINES PARIS TECH/CERFACS - mai 2011

- Thème : Impacts et conséquences, eau douce
- Titre : Projet Climsec : impact du changement climatique en France sur la sécheresse et l’eau du sol
- Auteur : Météo-France/CNRS/CEMAGREF/MINES PARIS TECH/CERFACS
- Date de parution : mai 2011
- Lien de consultation : http://www.fondation-maif.fr/fondat...
>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Le projet Climsec s’est attaché à étudier les conséquences à moyen et long-terme du réchauffement climatique sur la ressource en eau en France, aussi bien en termes qualitatifs que quantitatifs et plus précisément sur la sécheresse et l’humidité des sols, à partir de l’étude préalable de la période 1958-2008. Il apparaît que, sur la base des scénarios élaborés par le GIEC dans le rapport AR4 de 2007, tous les modèles convergent vers les mêmes prévisions : peu de changements jusqu’aux années 2020 malgré une augmentation de la probabilité de sécheresses agricoles localisées, une augmentation majeure des sécheresses agricoles à partir des années 2050, notamment dans les régions montagneuses, puis, à partir des années 2080, des probabilités très fortes de sécheresses météorologiques et agricoles extrêmes pour la majeure partie du territoire, d’une durée probable de plusieurs années à plusieurs décennies. Ce seraient par ailleurs pour les régions du nord et de l’est de l’Hexagone, actuellement les plus humides, que les changements seraient les plus intenses.

Consultez l’article : [http://www.fondation-maif.fr/fondat...]