logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Secteurs d’activités > Transports > Transport automobile > Actualités du transport automobile > Présentation du premier 4x4 de Renault :Ni vu, ni connu ?
Présentation du premier 4x4 de Renault :Ni vu, ni connu ?
date 7 mars 2008
texte+ texte- google twitter facebook

Communiqué de presse
RAC-F
Agir pour l’environnement
FNE
Greenpeace
Alofa Tuvalu
FNAUT

Présentation du premier 4x4 de Renault :Ni vu, ni connu ?

Paris, le 07 mars 2008 : Renault profite du salon automobile de Genève pour présenter son premier 4x4, le Koléos. Les associations s’étonnent de cette relative discrétion entourant le lancement de ce véhicule par Renault. Le constructeur français serait-il en difficulté pour vendre un 4x4 climaticide tout en axant sa communication sur son « exemplarité » en matière de lutte contre le dérèglement climatique ?

Afin de rendre lisible une stratégie industrielle manifestement ambivalente, le constructeur français semble donc enclin à présenter son nouveau 4x4, subrepticement et en terre helvète. Par mimétisme industriel, Renault tente avec le Koléos de rattraper son retard sur ces principaux concurrents en commercialisant un 4x4 à « vocation urbaine ».

Alors que la France vient d’adopter un malus frappant en premier lieu les 4x4 puisqu’ils représentent la gamme de voitures rejetant en moyenne le plus haut niveau de CO2 par km parcouru, que la commission européenne propose aux Etats membres une réglementation visant à réduire les émissions de CO2 des véhicules commercialisés dès 2012, que Renault communique sur un label Eco_ visant à favoriser les véhicules sobres en carbone, force est de constater que le constructeur français fait fausse route avec « KOléos », renommé par les associations le « CO2léos ».

Les associations appellent Renault à faire machine arrière afin de privilégier la responsabilité climatique à un panurgisme industriel. L’incohérence et le double discours ne peuvent en effet pas tenir lieu de stratégie.

Contact presse :
- Stéphen KERCKHOVE - Agir pour l’Environnement - Tél. 06.06.88.52.66
- Olivier LOUCHARD - Réseau Action Climat - Tél. 06.26.40.07.74
- Michel DUBROMEL - France Nature Environnement - Tél. 06.82.52.11.81