logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Secteurs d’activités > Déchets > Politique « déchets » : après le tri électif, les ONG rendent public les réponses des candidats
Politique « déchets » : après le tri électif, les ONG rendent public les réponses des candidats
date 18 avril 2012
texte+ texte- google twitter facebook

Dans le cadre des élections présidentielles, le Centre national d’information indépendante sur les déchets (Cniid), Agir pour l’environnement, Les Amis de la Terre et le Réseau Action Climat, publient ce jour les réponses des candidats aux propositions des associations pour une nouvelle et nécessaire politique des déchets.


Paris, le 18 avril 2012 – Ces propositions, organisées en quatre axes principaux (l’adoption d’une loi sur la durabilité des déchets, le détournement de la mise en décharge et de l’incinération, la réforme de la fiscalité « déchets et l’amélioration de la gouvernance et de la transparence en matière de gestion des déchets), ont trouvé une oreille attentive auprès de neuf candidats sur dix, signe de l’importance accordée au sujet.

Pour y voir plus clair, chaque candidat se voit attribuer une « déch’étiquette » pour noter ses réponses et les solutions concrètes qu’il propose (voir schéma ci-contre). Une fiche pour chaque candidat fait la synthèse de ses positions sur les quatre axes principaux.

Politique « déchets » : après le tri électif, les ONG rendent public les réponses des candidats
La principale satisfaction réside dans la réappropriation d’un grand nombre de nos propositions par les différents candidats. De la lutte contre l’obsolescence programmée, la remise à plat de la responsabilité élargie des producteurs (REP) à la réforme de la fiscalité sur les activités polluantes et la sortie de l’incinération, toutes ces questions ont été abordées et marquent une certaine prise en main de cette problématique et la volonté d’agir de beaucoup de candidats. C’est un signal fort qui met en lumière les insuffisances de la politique qui a été menée jusqu’à aujourd’hui.
Il sera nécessaire que le prochain président revienne sur les objectifs insuffisants, voire trompeurs, du Grenelle. Par contre, si nous partageons le constat sur la situation peu élogieuse actuelle, les moyens d’action concrets manquent souvent dans les réponses. Pour passer des paroles de candidat aux actes de l’élu, il faudra donc patienter encore. Mais la société civile restera mobilisée.


Contact :
- Sébastien LAPEYRE
Centre national d’information indépendante sur les déchets
Directeur
+33(0)1 55 78 28 60
sebastien@cniid.org