logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Politiques et mesures > Le Réseau Climat & Développement > Petite annonce : négociation climat recherche protocole et financements
Petite annonce : négociation climat recherche protocole et financements
date 17 juin 2011
texte+ texte- google twitter facebook

Bonn, 17 juin 2011. Une énième semaine de négociations onusiennes sur le changement climatique se termine ici à Bonn. A moins de 6 mois de la conférence de Durban et à moins de 18 mois de la fin de la première période d’engagement au Protocole de Kyoto, les négociations stagnent sur des questions de procédures et relèguent les enjeux principaux.

Le Réseau Climat & Développement souhaite souligner l’urgence de débattre de la forme légale de l’accord post-2012. « La plupart des pays développés se désengagent du Protocole de Kyoto alors que celui-ci cristallise le seul instrument juridiquement contraignant obtenu en 14 ans de négociations, et permettant collectivement de réduire de manière effective les émissions de gaz à effet de serre », s’inquiète Kobélé Keita, directeur de Guinée Ecologie.

Le Réseau compte sur le Groupe Afrique et l’Union Européenne pour maintenir une pression forte sur le Canada, le Japon, la Russie et autres pays concernés par le Protocole pour obtenir une 2ème période d’engagement à Durban.

Il semble difficile d’espérer progresser vers un accord international sans prendre en compte la question des financements. Certes, un Fonds Vert a été à Cancun Dont le Réseau salue d’ailleurs les progrès accomplis par le Comité de Transition sur son opérationnalisation. Mais un nouveau Fonds ne nous servirait pas à grand-chose si nous n’identifions pas les financements qui l’approvisionneront dès 2013.
Or, les Etats-Unis rejettent en bloc toute discussion sur les différentes sources de financement et les pays en développement parlent surtout de contributions budgétaires des Etats. « Il est vraiment dommage de ne pas débattre des propositions de financements publics très innovantes sur la table. On risque très fortement de manquer le coche pour 2013 et encore une fois, ce sont les plus vulnérables qui vont pâtir de ces tactiques de freinage des négociations ! » insiste Alix Mazounie, chargée du dossier financement au Réseau Action Climat-France.

Heureusement, Bonn a vu des avancées techniques sur le volet adaptation de la négociation. Avancées relatives et loin du compte espéré pour Durban. Le Comité d’Adaptation progresse mais des efforts sont attendus sur les financements pour l’adaptation notamment. Le Réseau attend plus de résultat sur les enjeux de préjudices et dommages (dégradation des biens, assurances, déplacements liés aux changements climatiques) et s’interroge sur les réticences de certains pays, et surtout au sein du Groupe Afrique. « En ce qui concerne les Plans Nationaux d’Adaptation pour les PMA, il ne faut pas qu’ils restent une coquille vide et sans soutien des pays développés. Alors que les PMAs font face à des besoins d’adaptation de plus en plus urgents » souligne Alpha Kaloga, chargé d’adaptation à Germanwatch.

Dans tous les cas, les membres du RC&D souhaitent rappeler aux négociateurs – particulièrement ceux en faveur de la mort du Protocole de Kyoto - que l’objectif ultime de la Convention est de stabiliser les émissions de gaz à effet de serre conformément à la science.

Télécharger le communiqué :

PDF - 442.4 ko