logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Réseau Action Climat > Nos activités > Le RAC-F dans la presse... > Articles 2003 - 2004 > Offensives croisées des écologistes contre les 4×4 en ville
Offensives croisées des écologistes contre les 4×4 en ville
date 4 février 2006
texte+ texte- google twitter facebook

Offensives croisées des écologistes contre les 4 × 4 en ville
Le Monde, 27 mai 2004

Les promeneurs des Champs-Elysées ont pu assister à une remise de palme d’un genre particulier, mardi 25 mai au matin. Trois associations écologistes, Agir pour l’environnement, Réseau action climat France et France nature environnement, s’étaient donné rendez-vous devant le concessionnaire Mercedes-Benz de l’avenue parisienne, pour décerner au constructeur allemand le premier prix Tuvalu du dérèglement climatique.

C’est un 4 × 4 de la marque, le G500 cabriolet, qui a été distingué comme le véhicule le plus polluant par la très sérieuse Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). Au kilomètre parcouru, l’engin, qui consomme 16,7 litres d’essence aux 100, rejette 400 grammes de CO2, l’un des principaux gaz à effet de serre - soit environ deux fois plus que la moyenne des voitures et près de quatre fois plus que la berline Toyota Prius, meilleure élève de la liste avec un rejet de 104 grammes. Encore ces mesures ont-elles été effectuées dans des conditions normales d’utilisation. En ville, bloqué par les feux rouges et les embouteillages, le tout-terrain Mercedes, comme tout véhicule, accroît sa consommation de 20 % à 30 %. Et d’autant ses rejets polluants. La firme s’est refusée à tout commentaire sur cette récompense.

"CES CONDUCTEURS SONT IDIOTS"

Tuvalu est un ensemble d’atolls coraliens de l’océan Pacifique, proche de l’Australie, qui, selon les écologistes, sera prochainement confronté à une montée des eaux, en raison du dérèglement climatique. Pour le symbole, mardi, ils ont donc déposé une paire de palmes - de plongée sous-marine - devant les grilles baissées du concessionnaire parisien, qui avait préféré fermer boutique. "Alors que commence, à l’Assemblée nationale, l’examen de la Charte de l’environnement, nous voulons attirer l’attention sur le scandale que constitue ce type de véhicule, particulièrement en ville", expliquait Stéphen Kerckhove, porte-parole d’Agir pour l’environnement.

L’association réclame l’interdiction des 4 × 4 en ville et l’instauration d’une surtaxe à l’achat pour tous les véhicules dépassant 120 g d’émission de CO2 au kilomètre. Les écologistes suggèrent l’instauration d’une "pastille noire" pour les automobiles les moins respecteuses de l’environnement. Ils voudraient rendre obligatoire, pour tout véhicule, l’affichage du niveau d’émissions de CO2.

Le maire travailliste de Londres, Ken Livingstone, célèbre pour avoir instauré une taxe sur la circulation en centre-ville, vient lui-même de partir en guerre contre les "tracteurs de Chelsea", ainsi nommés en référence à l’un des quartiers chics de Londres où les 4 × 4 sont à la mode. "Ces conducteurs sont des idiots", a affirmé M. Livingstone, qui fait des émules. Mercredi, l’adjoint au maire de Paris Denis Baupin (Verts) a déclaré que "la Ville réfléchissait à une limitation ou une interdiction des véhicules les plus polluants".

• ARTICLE PARU DANS L’EDITION DU 28.05.04