logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Politiques et mesures > Le Réseau Climat & Développement > Nos dirigeants doivent plaider pour la création de nouveaux financements climatiques !
Nos dirigeants doivent plaider pour la création de nouveaux financements climatiques !
date 20 avril 2011
texte+ texte- google twitter facebook

Le Réseau Climat & Développement et ses 50 organisations membres sont très inquiets de l’absence de progrès concrets sur le dossier des financements « Climat » lors de la réunion des ministres des finances du G20 qui s’est tenue à Washington le 14 et 15 avril, et de la session de négociation climat à Bangkok du 4 au 8 avril. Le Réseau est aussi préoccupé par la faible prise de parole des dirigeants africains sur cette question pourtant cruciale pour la lutte contre le changement climatique.

Il est urgent que les chefs d’Etat africains se positionnent - et d’une seule voix - sur la question des financements « Climat ». Sans ce positionnement clair et unanime, l’engagement pris à Copenhague par les pays développés de mobiliser 100 milliards US$ par an d’ici 2020 pourrait rester lettre morte.

L’histoire mouvementée de l’APD et la crise économique et financière mondiale obligent la communauté internationale à ne pas compter sur les seules contributions budgétaires pour mobiliser 100 milliards US$ chaque année. Seul un bouquet de mécanismes financiers peut répondre aux besoins des pays les plus vulnérables. Rappelons que les besoins pour l’adaptation s’élèvent déjà à 100 milliards US$ par an en 2020 !

C’est à ce titre que le Réseau Climat & Développement soutient les efforts de certains pays européens pour créer de nouveaux mécanismes générateurs de financements « Climat ». Plusieurs instruments en particulier apparaissent techniquement et rapidement faisables :
• une taxe européenne sur les transactions financières,
• une taxe sur le transport maritime international sans incidence nette sur les économies en développement,
• une taxe européenne ou internationale sur les billets d’avions.

Mais les négociations politiques avancent très lentement, notamment en l’absence de pression politique de la part des pays en développement !

Le temps presse pour les communautés les plus vulnérables en Afrique. Le Réseau Climat & Développement appelle les dirigeants africains à manifester rapidement leur soutien politique à la création de ces mécanismes innovants pour financer le développement sobre en carbone et résilient aux impacts des changements climatiques.

Pour en savoir plus sur les sources de financement soutenues par le Réseau :

PDF - 793.1 ko
Dossier sur les financements innovants