logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Martine Aubry
date 1er janvier 2014 documents joints 1 document joint
    [
texte+ texte- google twitter facebook

Martine Aubry nous a répondu. Ses réponses à notre questionnaire sont disponibles ci-dessous





Urbanisme

Vous engagez-vous à proposer en conseil municipal :

1. D’imposer, dans le cadre de la révision de votre PLU, des zones de performance énergétique renforcée dans certains quartiers ou projets urbains comme cela est permis par les lois « Grenelle » ?

Oui

2. Le développement d’une politique opérationnelle et/ou prescriptive pour favoriser le maintien des commerces et des services de proximité en ville et de stabiliser, voire réduire, la consommation d’espace due aux activités économiques (zones commerciales, hypermarchés, etc.) ?

Oui

3. De favoriser la densification (hors immeubles de grande hauteur) autour des gares, le long des lignes de transport en commun ou des réseaux de chaleur ?

Oui. C’est tout l’objet de notre projet urbain lillois qui a permis la construction de 12.000 nouveaux logements ces 6 dernières années. Nous prévoyons la construction de 10.000 nouveaux logements (dont 30 % de logements sociaux)pour le prochain mandat, avec cette ambition de construire dense près des gares (projet Euralille 3000 qui projette 1000 logements supplémentaires à terme autour de Lille Flandres et de Lille Europe) ou près des lignes de transport en commun structurantes (projet Saint Sauveur qui projette 2400 logements supplémentaires à proximité de deux stations de métro). chaque programme de construction ou de rénovation aidé financièrement par la municipalité devra répondre aux plus hautes exigences de qualité et de performance environnementale et énergétique.

4. La mise en place d’une politique de végétalisation de la ville pour favoriser la biodiversité urbaine, lutter contre les îlots de chaleur urbains, etc. ?

Oui


Mobilité

Vous engagez-vous à proposer en conseil municipal :

1. La création de nouvelles lignes de transports en commun en site propre de qualité (exemple : bus à haut niveau de service) ?

Oui, nous continuerons de déployer le réseau de transports en commun (métro, bus, tramway) ; la Communauté Urbaine s’engage à doubler les rames de la ligne 1 du métro et renforcer de 30 % l’offre sur la ligne 2.

2. La mise en place d’un grand plan vélo, comprenant le développement d’itinéraires cyclables sécurisés, de stationnements vélo en particulier aux abords des stations de transport collectif, de services dédiés au vélo (maison du vélo/des mobilités, ateliers de réparation de vélos, information, etc.) ?

Oui, poursuite du plan vélo lancé en 2011. Depuis 2011, en 2 ans, : 5 milllions de V’Lille loués, 200 stations ont été ouvertes dont 94 à Lille ; le réseau cyclable a été doublé avec 35 km de pistes nouvelles et 3300 arceaux à vélo. Nous continuerons le développement du plan vélo
- en augmentant et en sécurisant les pistes cyclables et les contre-sens
- en créant une grande boucle cyclable reliant les portes de LIlle et connectée aux villes voisines
- en encourageant financièrement la création de locaux sécurisés pour les vélos dans les résidences neuves ou existantes et en développant les parkings à vélo à proximité des gares et stations de métro
- en augmentant, avec Transpole, le nombre de stations V’Lille dans nos quartiers et des vélos V’Lille longue durée à assistance électrique.


3. De passer votre ville en zone 30 km/h (hors axes pénétrants et de grand transit) ?

Oui, les zones 30 seront multipliées pour offrir des promenades urbaines agréables.


Bâtiments

Vous engagez-vous à proposer en conseil municipal :

1. Le lancement d’un grand programme de rénovation lourde des bâtiments privés, incluant l’information et l’accompagnement des ménages (de type OPAH énergie ou OPATB) ?

Oui, nous accompagnerons les Lillois pour rénover et améliorer le confort de leurs logements et diminuer les factures d’énergie.

La ville s’est récemment dotée d’un équipement de grande ampleur : la Maison de l’Habitat durable qui permet à tous les LIllois et les habitants de la métropole d’être accompagnés dans leur projet de rénovation de leurs logements. La MHD s’inscrit également dans le plan d’action mis en place actuellement par le gouvernement et sera le guichet unique (PRIS) pour la métropole lilloise. Durant le prochain mandat, nous accompagnerons la rénovation durable d’au moins 11.000 logements à Lille (1250/an) avec jusqu’à 2000 euros d’aide aux propriétaires privés. Chaque programme de rénovation aidé financièrement par la municipalité devra répondre aux plus hautes exigences de qualité et de performance environnementale et énergétique.

2. Le lancement d’un programme de mobilisation et de structuration des professionnels de la rénovation énergétique par exemple en s’appuyant sur la rénovation du parc public ?

Oui, dans le cadre du programme Vertuoz, engagé par Lille Métropole, en partenariat avec le Cd2e (association création développement éco-entreprises) pour animer et mobiliser la filière éco-construction dans la métropole lilloise qui concerne 17.000 artisans et près de 4.500 entreprises du bâtiment. Au niveau de la Ville, nous avons également créé un club des promoteurs et bailleurs du territoire, pour diffuser et mieux partager nos exigences en matière de qualité et de performance environnementale.

3. L’adoption d’un référentiel haute performance énergétique portant à la fois sur la construction et la rénovation des bâtiments et relatif aux logements sociaux, aux logements privés et aux bâtiments tertiaires ?

Oui. Chaque programme de construction ou de rénovation aidé financièrement par la municipalité devra répondre aux plus hautes exigences de qualité et de performance environnementale et énergétique.

4. Pour aider les ménages en précarité énergétique à en sortir, la mise en place d’un service local d’intervention pour la maîtrise de l’énergie (SLIME), comprenant des visites à domicile ?

Oui, la lutte contre la précarité énergétique est au cœur des missions de notre nouvelle maison de l’habitat durable.

5. L’exonération partielle ou totale de taxe foncière pour les foyers réalisant une rénovation lourde de leur logement ?

Non, mais aides à la rénovation (voir ci dessus)


Gestion, production et distribution de l’énergie

Vous engagez-vous à proposer en conseil municipal :

1. Si votre collectivité est desservie par un ou plusieurs réseau(x) de chaleur, de vous appuyer sur cet outil pour mettre en œuvre votre politique énergétique (alimentation du réseau par des énergies renouvelables et/ou de l’énergie fatale, mesures de maîtrise de l’énergie, déploiement des réseaux, procédure de classement du réseau pour obliger le raccordement des nouveaux bâtiments, etc.), soit :
- via une maîtrise publique ou
- via une négociation avec le délégataire de service public

Oui

2. Le renforcement de votre rôle de concédant sur les réseaux d’électricité et de gaz, en assurant un meilleur contrôle des concessions, la cohérence de l’action du concessionnaire avec les orientations de la collectivité, l’accès aux données de consommation et de production de votre territoire et en vous assurant de l’optimisation des investissements sur les réseaux (notamment en orchestrant la coordination entre les investissements dans les différents réseaux) ?

Oui

3. La montée en compétences de vos services afin d’aller vers une véritable planification des réseaux d’énergie (gaz, électricité, chaleur) en cohérence avec vos projets urbains (par exemple via un schéma directeur de l’énergie) ?

Non

4. Le développement de politiques de partenariats avec la Région et les zones rurales avoisinantes afin de travailler dans des logiques de solidarité autour de la production d’énergies renouvelables nécessaires à l’atteinte de vos objectifs climat-énergie ?

Non

Proposition complémentaire : maintien du soutien à l’installation de panneaux solaire dans les programmes de construction et de rénovation de logements et bâtiments


Agriculture – Alimentation

Vous engagez-vous à proposer en conseil municipal :

1. L’adoption d’un objectif quantifié et d’un programme de mise en place de menus bas carbone et élaborés à partir de produits locaux (ex. un menu végétarien et/ou biologique et local par semaine) dans la restauration collective gérée par la commune ou l’agglomération, notamment pour ce qui concerne les établissements scolaires ?

Oui. Nous donnerons la priorité aux produits bio et locaux dans les cantines municipales.

2. L’adoption d’un objectif chiffré et d’un programme d’installation et/ou de maintien dans votre territoire d’exploitations agricoles biologiques et/ou pratiquant l’agro-écologie durant la durée de votre mandat, dans le respect notamment des engagements nationaux du Grenelle de l’environnement dans ce domaine ?

Oui, par la Communauté Urbaine qui mène un projet d’aménagement d’une zone maraîchère et horticole sur le site de la vallée de Wavrin

Proposition complémentaire : développement des jardins potagers partagés


Déchets

Vous engagez-vous à proposer en conseil municipal :

1. Le soutien à la création de ressourceries/recycleries ou d’infrastructures favorisant la récupération, la réparation et le réemploi des meubles, jouets, vélos et autres objets pouvant bénéficier d’une seconde vie (après nettoyage, remise en état et éventuellement « relooking » ) ?

Oui par la Communauté Urbaine

2. La mise en place de mesures de réduction de la quantité de biodéchets dans les ordures ménagères en milieu urbain, en développant le compostage individuel et collectif et/ou la collecte sélective des biodéchets (pour compostage ou méthanisation) ?

Oui par la Communauté Urbaine


Eco-responsabilité

Vous engagez-vous à proposer en conseil municipal :

1. L’adoption de critères d’éco-conditionnalité pour l’ensemble des aides et financements octroyés par votre ville (aux entreprises, aux associations, aux particuliers, aux bailleurs sociaux...) ?

Non

2. L’intégration de clauses environnementales dans tous les marchés publics de votre commune ?

Nous intégrerons des critères et des clauses environnementales ou sociales dans au moins 50 % des marchés publics (aujourd’hui nous sommes à 25 %)

Proposition complémentaire : Lille sera Ville partenaire de la COP21 - Conférence mondiale contre le changement climatique qui se déroulera à Paris en 2015


Gouvernance

Vous engagez-vous à proposer en conseil municipal :

1. Que votre politique énergie-climat soit débattue et décidée au niveau intercommunal ?

Oui, la ville et la communauté urbaine ont respectivement un plan climat comme l’exige la réglementation. La ville participe et est force de proposition en ce qui concerne la dimension territoriale au niveau métropolitain.

Télécharger la réponse complète de Martine Aubry