logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Mais il fait super froid !
date 17 mai 2010
texte+ texte- google twitter facebook

Mais il fait super froid !

L’erreur des sceptiques...

« L’Autriche subit actuellement les chutes de neige les plus précoces de son histoire avec 30 à 40 centimètres encore attendus dans les montagnes. La spectaculaire chute des températures associée fournit un argument supplémentaire imparable à ceux qui doutent que le monde soit menacé par le changement climatique." (Mail Online)

Ce que dit la science...

Depuis le milieu des années 1970, les températures ont en moyenne augmenté d’environ 0,2 degrés Celsius par décennie. Cependant, des fluctuations à plus haute fréquence se superposent à cette tendance au réchauffement à long terme. Des records de froid sont possibles même en période de réchauffement climatique. Cependant, au cours des dix dernières années, des records quotidiens de température maximale journalière sont survenus deux fois plus souvent que les records de température minimale journalière. Cette tendance vers des températures journalières plus élevées devrait se confirmer au fur et à mesure que le réchauffement climatique se poursuit au cours du 21e siècle.

Depuis le milieu des années 1970, les températures ont augmenté d’environ 0,2 degrés Celsius par décennie. Cependant, des fluctuations à plus haute fréquence de l se superposent à cette tendance au réchauffement à long terme. Ainsi des records de froid sont possibles même en période de réchauffement climatique. Cependant, qui n’a jamais entendu marmonner un jour de froid "Qu’en est-il du réchauffement climatique ?" Se souvenir d’événements inhabituels, tels des vagues de chaleur record ou des périodes de gel intense, fait partie de la nature humaine. Il est impossible de calculer mentalement les tendances statistiques à long terme mais tout à fait naturel de se rappeler ce matin d’hiver particulièrement froid il y a 3 ans ou l’étouffante canicule de l’été dernier. Cependant, l’examen des records de chaleur et de froid journaliers peut nous apprendre quelque chose sur les tendances climatiques à plus long terme.
Un record de température quotidienne signifie que la température a atteint une valeur maximale ou minimale respectivement plus haute ou plus basse ce jour-là qu’à la même date à travers l’histoire d’une station météo. Au fur et à mesure que le temps passe, la probabilité de battre un record de température diminue ; en effet, au fur et à mesure que les années passent , les enregistrements s’accumulent et battre un record devient de plus en plus difficile. Un nouvel article (Meehl 2009, voir le communiqué) décrit l’évolution des records de température maximale et minimale depuis 1950 aux Etats-Unis. La figure 1 montre le nombre de records de température maximale (points rouges) et ceux de température minimale (points bleus). Si les températures n’augmentaient pas, nous observerions un nombre de records de température maximale à peu près égal au nombre de records de température minimale. Au lieu de cela, le nombre de records de température minimale et le nombre de records de température maximale divergent au cours du temps, avec une diminution plus rapide du nombre de records de température minimale.

Figure 1 : Nombre annuel de records de température maximale (points rouges) et de température minimale (points bleus) moyennés sur les Etats-Unis. La courbe noire représente la valeur théorique en ne supposant ni réchauffement ni refroidissement.

Afin d’examiner cela de plus près, le rapport du nombre de records de température maximale et de celui de température minimale a été calculé pour chaque année. La figure 2 montre ce rapport annuel sous forme de points noirs. La ligne verte représente la tendance lissée. Durant la période de refroidissement des années 1960, on comptait plus de records de température minimale que maximale. Toutefois, depuis la période de réchauffement climatique marqué qui a débuté dans les années 1970, le ratio du nombre de records de température maximale sur minimale augmente. Au cours des dix dernières années, des records quotidiens de température maximale sont survenus deux fois plus souvent que des records de température minimale.

Figure 2 : rapport annuel du nombre de records de température maximale et du nombre de records de température minimale
Nous voyons donc que, même pendant une période de réchauffement climatique, des records de froid sont observés. Cependant, la chance d’enregistrer des records de température maximale est plus importante que celle d’enregistrer des records de température minimale. Cette tendance vers des températures journalières plus élevées devrait se confirmer au fur et à mesure que le réchauffement climatique se poursuit au cours du 21e siècle.