logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Politiques et mesures > Politiques françaises > Suivi du Grenelle de l’environnement > Loi Grenelle 1 et Transports : Syndicats et ONG interpellent les parlementaires
Loi Grenelle 1 et Transports : Syndicats et ONG interpellent les parlementaires
date 15 septembre 2008
texte+ texte- google twitter facebook

Paris, le 15 septembre 2008
Communiqué de presse

LOI GRENELLE 1 et Transports :
Syndicats et ONG interpellent les parlementaires

Les Organisations Syndicales et les Associations environnementales qui avaient organisé ensemble un
colloque sur le Grenelle de l’environnement et les transports, au Conseil Économique et Social le 19
juin 2008, s’adressent aujourd’hui aux Députés.
Chaque Député s’est vu remettre les actes de ce colloque qui avait rempli l’hémicycle de la 3ème
assemblée constitutionnelle sous le titre : « Agir pour des transports écologiquement, socialement
et économiquement durables ». Avec ce document, les signataires font valoir que l’initiative du 19
juin a confirmé l’analyse d’un décalage entre ce qui a été négocié et le contenu du projet de loi et
démontré que cette analyse était partagée bien au-delà des ONG et syndicats.

En matière de transports, le compte n’y est pas ! Les décisions à prendre pour une réorientation
sont urgentes ; ce sont des actes qui sont attendus.
ONG et Syndicats ont listé, sur les transports, douze engagements du Grenelle de l’Environnement qui
ne sont pas repris dans le projet de Loi d’Orientation. Il s’agit entre autres du renversement de la charge
de la preuve, de la déclaration d’intérêt général du fret ferroviaire, fluvial et du cabotage maritime ou
encore de la mise en place de l’éco redevance poids lourds.... Les Organisations comptent sur les
parlementaires pour « rectifier le tir », traduire leurs attentes en amendements et rendre la loi
Grenelle 1 conforme au résultat de la négociation et aux engagements pris.

De nombreuses inquiétudes persistent sur les financements, les choix budgétaires et fiscaux et plus
généralement le sens des politiques publiques jugées aujourd’hui en contradiction avec les obligations
de développement durable. Alors que les émissions de CO2 liées au transport sont en constante
augmentation, il est temps aujourd’hui de concrétiser les engagements du Grenelle et d’engager la
France dans une mutation profonde, propre à la fois à répondre aux enjeux sociaux, environnementaux
et économiques face aux crises climatiques et énergétiques : pour cela, des investissements importants
en faveur des transports en commun (infrastructures et fonctionnement) et permettant un report modal
dans lequel la route et l’avion deviennent des solutions de dernier recours
Les Organisations attirent l’attention sur le fait que si la loi n’évolue pas dans le sens des
engagement pris dans les conclusions du Grenelle, les conséquences sur les conditions
sociales des salariés, sur le niveau de prestation des usagers du service public et sur
l’environnement risquent d’être désastreuses.
Elles confirment leur capacité de travail et d’actions communes dans la démarche qu’elles ont engagée
depuis le début du Grenelle.

Vous trouverez ci-joint un exemplaire des actes du colloque.
En vous remerciant pour votre attention.

PDF - 393.5 ko




Contacts :
- CGT : D. GENESTE 06.81.75.21.54
- CFDT : JP BOMPARD 06.81.53.53.50
- CFE-CGC : H. VIGLIETTI
01.55.30.13.66
- RAC : O. LOUCHARD 06.26.40.07.74
- FNE : M. DUBROMEL 06.82.52.11.81
- GREENPEACE : A.
VALETTE 06.73.89.48.91
- FNH : Benoît FARACO 01 41 22 10 70
- LES AMIS DE LA TERRE : L. HUTINET
06.98.51.83.00
- WWF : S. ORRU 01.55.25.84.84
- FNAUT : J. SIVARDIERE 04.76.75.23.31