logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Se tenir informé > Nos outils et actions... > Campagnes & actions... > Nos actions > Lettre ouverte adressée au Premier Ministre et au Président de la République
Lettre ouverte adressée au Premier Ministre et au Président de la République
date 19 mars 2008
texte+ texte- google twitter facebook

Lettre ouverte adressée au Premier Ministre et au Président de la République

Les années à venir seront cruciales en matière de gouvernance mondiale dans l’action vis à vis du changement climatique. La récente prise de conscience des risques liés au changement climatique induit par l’activité humaine, au niveau international, européen et plus particulièrement français, via le Grenelle de l’environnement, a permis de fixer des objectifs ambitieux en matière de politique de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Atteindre ces objectifs impose une mobilisation de l’ensemble de la société, et en particulier une cohérence de l’action gouvernementale.

Nous, signataires de cette lettre, sommes chercheurs, citoyens et acteurs impliqués dans la compréhension du fonctionnement du climat et de ses changements, dans la réflexion sur les impacts du changement climatique, des possibilités d’adaptation à ce changement et de réduction des émissions de gaz à effet de serre, ou encore impliqués dans l’information du grand public et la formation. Nous sommes à ce titre extrêmement inquiets d’une entrée possible au sein du gouvernement de personnalités ayant publiquement remis en cause la pertinence et la qualité des travaux de la communauté scientifique internationale ainsi que la gravité du risque climatique.

Cela constituerait un signal extrêmement négatif et affaiblirait en particulier la crédibilité internationale de notre pays au moment où la France va prendre la présidence de l’Union Européenne et ainsi jouer un rôle clef dans les négociations de l’accord international qui doit entrer en vigueur après 2012 (fin de la première période d’engagement du Protocole de Kyoto).

Signataires de la communauté scientifique, à titre individuel, par ordre alphabétique :

Gael Alory
Gérard Ancellet
Yves Balkanski
Jean-Marc Barnola
Mahdi BenJelloul
Gilles Bergametti
Laurent Bopp
Philippe Bousquet
Jacqueline Boutin
Pascale Braconnot
Francois-Marie Bréon
Hélène Brogniez
Guy Cabioch
Christophe Cassou
Jérome Chappellaz
Philippe Ciais
Cathy Clerbaux
Elsa Cortijo
Renaud Crassous
Francois Danis
Yves Dandonneau
Philippe Drobinski
François Dulac
Vincent Echevin
Laurence Eymard
Michel Fily
François Forget
Pierre Friedlingstein
Hubert Gallée
Olivier Godard
Lionel Guez
Eric Guilyardi
Joël Guiot
Nicholas Hall
Sandy Harrison
Didier Hauglustaine
Georg Hoffmann
Marie-Noelle Houssais
Serge Janicot
Venance Journé
Sylvie Joussaume
Jean Jouzel
Myriam Khodri
Gerhard Krinner
Laurent Labeyrie
Alain Lahellec
Claire Lazareth
Sébastien Lebonnois
Bernard Legras
Matthieu Lengaigne
Claire Levy
Sébastien Masson
Valérie Masson-Delmotte
Juliette Mignot
Stéphanie Monjon
Franck Nadaud
Laetitia Nitkiewicz
Luc Ortlieb
Catherine Pierre
Serge Planton
Jan Polcher
Jean-Pierre Pommereau
Christine Provost
Christophe Rabouille
Gilles Ramstein
Dominique Raynaud
Catherine Ritz
Josyane Ronchail
Catherine Rouault
Diana Ruiz-Pino
David Salas
Joël Savarino
Anne-Marie Sémah
Nathalie Sennechael
Michaël Schulz
Abdelfettah Sifeddine
Alexandre Stegner
Benjamin Sultan
Olivier Talagrand
Laurent Terray
Pascal Terray
Bruno Turcq
Nicolas Viovy
Claire Waelbroeck

Signataires ONG :

Climate Action Network Europe
Réseau Action Climat-France
Agir pour l’Environnement
Hespul

Le Centre de Recherche et d’Information pour le Développement (CRID) apporte son soutien à cette lettre ouverte.