logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Presse > Derniers Communiqués > Les chiffres des émissions cachées dans nos importations restent dans les tiroirs du gouvernement
Les chiffres des émissions cachées dans nos importations restent dans les tiroirs du gouvernement
date 13 décembre 2012
texte+ texte- google twitter facebook

Montreuil, le 13 décembre 2012 - Le 10 décembre, le ministère de l’Écologie et la CDC Climat ont publié leurs « Repères et chiffres clés du climat pour la France et le Monde 2013 » [1]. Selon cette publication, la France fait figure de bonne élève climatique, puisqu’elle aurait réduit ses émissions de gaz à effet de serre de 7% entre 1990 et 2010. La Chine aurait quant à elle triplé ses émissions sur la même période. Mais si la totalité des émissions françaises induites par nos modes de consommation sont prises en compte le résultat est tout autre.

Les chiffres occultés des émissions nettes importées de la France

« A aucun endroit ce rapport ne prend en compte une part croissante de nos émissions : les émissions liées au commerce international et cachées dans nos importations. Il se base uniquement sur les émissions directes des territoires. Or, 28% des émissions de CO2 circulent autour de la planète. Au niveau français, les émissions liées à la consommation se sont accrues de 14% entre 1990 et 2007 ! [2] », explique Meike Fink, chargée de mission climat-énergies au Réseau Action Climat – France (RAC-F).

La réalité de ces flux est pourtant bien connue des pouvoirs publics français : le Ministère de l’Ecologie a publié en mars 2012 un rapport [3] qui démontrait que les émissions de la France étaient en augmentation si l’on prend en compte les émissions nettes cachées dans les importations françaises. Ce rapport montrait aussi que la Chine aurait exporté 16% de ses émissions territoriales de CO2 en 2010 [4], via les produits que nous consommons en Europe ou aux États-Unis !


Pour un affichage volontariste et transparent des émissions induites par notre consommation

« En affichant une réduction de 7% des émissions françaises, la France dissimule l’impact de nos modes de vie sur le climat. Il est primordial que la face cachée du commerce international – les émissions induites par nos importations – soit prise en compte dans les inventaires d’émissions officiels, pour que les mesures politiques ne restent pas aveugles par rapport à ces émissions en augmentation », alerte Meike Fink.

Les acteurs publics européens se réveillent. Dans sa résolution du 14 novembre 2012 [5] , le Parlement européen a invité la Commission européenne et les Etats membres à mieux suivre l’évolution des émissions importées et à créer une sensibilisation autour de ce sujet. Dans certains Etats membres, comme au Royaume-Uni, un processus est en cours pour améliorer la transparence sur les émissions liées à la consommation nationale, à la suite de recommandations du Parlement britannique [6].

Le RAC-F et ses associations membres demandent au gouvernement français de jouer un rôle précurseur au sein de l’Union européenne en communiquant ouvertement sur les émissions incorporées dans les importations et les exportations de la France.

« Il est trop tôt pour nous reposer sur nos lauriers. L’objectif conseillé par la science est une réduction des émissions à l’échelle mondiale dès que possible. Un simple déplacement des émissions françaises vers les pays émergents n’est pas la solution. La transparence et la communication des gouvernements européens sur les émissions cachées dans nos importations constitue un premier pas indispensable vers la réduction des émissions liées au commerce international », souligne Célia Gautier, chargée des politiques européennes au RAC-F.


Contacts :
- Meike Fink : Chargée de mission Climat-énergies au RAC-F : meike@rac-f.org, +33 1 48 58 89 79 / +33 6 42 28 45 40
- Célia Gautier : Chargée de mission Politiques européennes au RAC-F : celia@rac-f.org, +33 1 48 58 89 76 / +33 6 72 34 00 27

date Notes

[2Ces émissions incluent : les émissions directes du territoire PLUS les émissions incorporées dans les importations MOINS les émissions incorporées dans les exportations.

[3Commissariat général au Développement durable – Service de l’observation et de la Statistique (2012) « L’empreinte carbone de la consommation des Français : évolution de 1990 à 2007 », Le point sur n° 114

[4Source des données : Global Carbon Project, 2012
http://www.globalcarbonproject.org/...