logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Secteurs d’activités > Transports > Transport automobile > Actualités du transport automobile > Les associations « poussent » pour des véhicules plus économes
Les associations « poussent » pour des véhicules plus économes
date 3 juillet 2008
texte+ texte- google twitter facebook

Réseau Action Climat France - Agir pour l’Environnement - FNAUT - France Nature Environnement - Réseau Sortir du Nucléaire - Les Amis de la Terre - Alofa Tuvalu

Les associations « poussent » les Etats membres et les constructeurs automobiles à agir pour des véhicules plus économes

Paris, le 03 juillet 2008 : À l’occasion de la Présidence Française de l’Union Européenne et des réunions informelles des ministres de l’environnement et de l’énergie qui se tiendront du 3 au 5 juillet à Saint Cloud, les associations de protection de l’environnement de 5 pays européen (France, Allemagne, Angleterre, Belgique, Espagne) ont décidé de se mobiliser afin de demander aux pouvoirs publics et aux constructeurs automobiles un réel effort en matière de lutte contre le dérèglement climatique.

Le RAC-F et ses associations membres ont invité les ministres européens de l’écologie et de l’énergie réunis à Paris durant trois jours à adopter des mesures ambitieuses visant à réduire significativement les émissions de CO2 des véhicules neufs commercialisés dans les pays européens dès 2012.

Les militants de 7 associations françaises de protection de l’environnement ont poussé une voiture la faisant franchir progressivement la ligne de départ marquant le niveau moyen actuel des émissions de CO2 s’établissant à 160g de CO2 par km pour atteindre l’étape de 2012 à 120g et 80g en 2020. Pour Olivier Louchard, Directeur du RAC-F, « la fébrilité de certains Etats membres à l’égard de mesures climatiques ambitieuses permet aux constructeurs automobiles européens d’éviter des seuils d’émissions trop contraignants. »

Pour mémoire, durant la phase de négociation opposant la France et l’Allemagne, Nicolas Sarkozy et Angela Merckel ont accepté de revoir sensiblement à la hausse les seuils moyens d’émissions de CO2 des véhicules particuliers vendus dans les pays de l’Union, les faisant passer par étape de 120 g à 130g puis à 138g. Selon une ONG européenne qui fait référence dans ce domaine, la réduction de CO2 que l’on atteindraient avec un seuil strict de 120 g/km en 2012 suivi d’un seuil à 80 g /km en 2020 serait deux fois et demi supérieure à la réduction atteinte avec une réglementation fixant le seuil à 130g/km en 2012[1]. Ils ajoutent en outre que sept années ont déjà été perdues par rapport à une mise en œuvre initialement prévue en 2005, et que fixer le seuil à 130g/km ferait perdre 10 années supplémentaires. Pour Stéphen Kerckhove, Délégué Général d’Agir pour l’Environnement, « l’intégrité climatique mérite mieux que des mesures virtuelles qui sauvent les apparences sans pour autant sauver le climat ».

L’attitude poussive de la France et l’Allemagne sur ce dossier emblématique des émissions de CO2 du secteur des véhicules particuliers est à mettre en parallèle avec l’agitation de Nicolas Sarkozy et Angela Merckel dès qu’il s’agit de faire la promotion de l’énergie nucléaire. Au gré de négociation de couloir passablement opaque, l’Allemagne et la France seraient en train de dessiner les contours d’un compromis "atomobile", octroyant un délai supplémentaire et des seuils laxistes de CO2 à l’industrie automobile allemande tout en favorisant l’industrie nucléaire française.

Alors que les négociations battent leur plein autour du paquet énergie, les associations appellent les Chefs d’Etat et de Gouvernement ainsi que les ministres de l’écologie et de l’énergie à faire montre d’ambition en adoptant un règlement CO2 reposant sur un seuil de 120 g strict de CO2 / km applicable dès 2012 avec un objectif de 80g applicable en 2020.

Contacts Presse :
Réseau Action Climat : Olivier Louchard : 06.26.40.07.74 - 01.48.58.83.92 // Joachim Broomberg : 01.48.51.37.68 - 06.63.45.01.72
http://www.rac-f.org/voiture-econom...

[1] European Federation for Transport and Environment, « CO2 emissions for new cars », Position paper in response to the European Commission proposal, April 2008, 13 pages. Rapport disponible en ligne : http://www.transportenvironment.org...