logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Secteurs d’activités > Industrie > Marché de permis d’émission de CO2 et PNAQ > Avis du RAC-F sur le PNAQ II > Les ONG saluent le nouveau plan de quotas de CO2 proposé par le Gouvernement
Les ONG saluent le nouveau plan de quotas de CO2 proposé par le Gouvernement
date 17 décembre 2006
texte+ texte- google twitter facebook

Communiqué de presse du Réseau Action Climat-France
13 décembre 2006

Les ONG saluent le nouveau plan de quotas de CO2 proposé par le Gouvernement

Les associations du Réseau Action Climat-France (RAC-F) se félicitent du nouveau plan d’allocation
de quotas de CO2 proposé aujourd’hui par le Gouvernement pour la période 2008-2012 du marché
européen de quotas.
La Commission européenne avait très clairement indiqué le 29 novembre qu’elle n’accepterait pas de
plans laxistes, ce qui avait conduit la France à retirer son projet de plan au dernier moment pour
l’améliorer.

Par rapport au premier plan que la France avait envoyé en septembre à la Commission européenne,
le nouveau plan prévoit une baisse salutaire de 12% des quotas à allouer aux secteurs industriels et
de l’énergie couverts par ce marché (passant de 150,6 millions de tonnes de CO2/an à 132,8
MtCO2/an). Ce chiffre correspond à peu près aux émissions réelles en 2005 des sites concernés.
« Le gouvernement s’est enfin montré responsable sur ce dossier. Ce plan nous satisfait et c’est une
belle victoire pour l’environnement » déclare Edouard Toulouse du WWF-France.

Le RAC-F et ses associations membres, par lettre officielle du 3 octobre1, avaient demandé à la
Commission européenne de rejeter le plan initial de la France, au motif que celui-ci accordait
beaucoup trop de quotas aux industriels français et ne nous permettrait pas d’atteindre notre objectif
de Kyoto. Les ONG, se fondant sur une étude commanditée par Greenpeace-France au cabinet
ECOFYS, recommandaient l’adoption d’un plafond annuel de quotas d’au plus 131,5 millions de
tonnes de CO22, soit à peu près le montant proposé aujourd’hui par le Gouvernement.
La France n’est pas la seule à devoir abaisser son plafond global de quotas de CO2. Le 29 novembre,
la Commission européenne a demandé à 10 Etats membres de réviser leur copie, les plans proposés
par ces derniers étant trop généreux à l’égard des secteurs concernés.

« La chute vertigineuse du prix du quota de CO2 sur le marché européen en avril-mai dernier a donné
le signal d’alarme pour rectifier le tir » précise Morgane Créach du RAC-F. « Autoriser encore une fois
le laxisme constaté par le passé (sur la période 2005-2007) aurait remis en cause l’existence même
du marché de quotas de CO2, celui-ci pouvant s’effondrer lorsque la barre n’est pas fixée assez
haut » poursuit-elle.

Autre satisfaction pour les ONG : le nouveau plan annonce la suppression de la possibilité de mise en
réserve des quotas excédentaires (« banking »). La France était le seul Etat membre avec la Pologne
à autoriser ses industriels à reporter leurs quotas inutilisés entre 2005-2007 sur la période 2008-2012.
« Cette option de la mise en réserve rendait la posture française encore plus laxiste. Les industriels
français auraient pu bénéficier, dans le cadre du PNAQ 2, d’environ 7% de quotas en plus par rapport
à leurs homologues européens » déclare Philippe Quirion, membre du bureau du RAC-F.

Les ONG attendent maintenant que ce nouveau plan soit transmis en l’état à la Commission
européenne.

Contacts :
- RAC-F : Morgane Créach - 01.48.58.00.20 ou 06.89.78.44.93 (morgane@rac-f.org)
- WWF-France : Agnès Poiret (Attachée de presse),01.55.25.84.61 et Edouard Toulouse, expert climat -
06.26.07.84.64 (etoulouse@wwf.fr)

Notes :
1 Disponible sur :
http://www.rac-f.org/IMG/pdf/commen...

2 Hors inclusion du N2O