logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Politiques et mesures > Politiques locales > Etalement urbain > Les 5 commandements du WWF pour habiter heureux
Les 5 commandements du WWF pour habiter heureux
date 10 octobre 2013 documents joints 1 document joint
    [
texte+ texte- google twitter facebook

Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui souhaitent privilégier un habitat plus écologique et par conséquent plus économique. Mais les locataires et propriétaires futurs ne savent pas forcément comment concilier ces
deux impératifs.
C’est pourquoi, le WWF a rédigé « les 5 commandements pour habiter heureux », mémo à destination de toutes celles et ceux qui cherchent des pistes d’actions concrètes pour se loger durable.

QUAND L’ETALEMENT URBAIN NOUS NUIT

En effet, tous les 7 ans, c’est l’équivalent d’un département français qui disparaît, englouti sous l’asphalte pour construire des zones d’activité et des habitations. Avec le boom de l’automobile et la multiplication des axes routiers, les frontières des villes n’ont cessé d’être repoussées. Les conséquences sont dramatiques socialement, préjudiciables économiquement et catastrophiques pour l’environnement.

La qualité de vie baisse

Aujourd’hui, les habitants de la périphérie sont devenus totalement dépendants de leur voiture pour accéder aux services du quotidien et subissent, en permanence, les tracas des embouteillages et des difficultés de stationnement. Ils perdent du temps, prennent des risques au volant et leur taux de stress grimpe en flèche.

Le portefeuille se vide

Aujourd’hui, 9 millions de français consacrent 18% de leur budget au transport. Et face à l’épuisement des ressources, la facture pourrait encore s’alourdir… La précarité énergétique, c’est aussi ne plus pouvoir utiliser sa
voiture quand le pétrole augmente. Ce qui est très problématique quand on habite loin des transports en commun, des commerces et des équipements.

La planète trinque

Les périphéries des villes, sorte de « non-lieux » sans lien avec le patrimoine architectural défigurent le paysage. En transformant les champs et les forêts en lotissements, nous nous privons de tous les services qu’ils nous rendent :
production de nourriture, écoulement et épuration des eaux, stockage du carbone… De même, nous détruisons la biodiversité en faisant disparaître l’habitat de nombreuses espèces. Enfin, plus nos villes s’étendent, plus le recours à la voiture devient systématique et plus les émissions de gaz à effet de serre augmentent.


UN GUIDE POUR SE LOGER DURABLE


Au travers de ses « 5 commandements pour habiter heureux », le WWF énonce des recommandations pragmatiques et faciles à mettre en œuvre. L’objectif est de guider les futurs propriétaires et locataires à faire le bon choix lorsqu’ils visitent un bien immobilier, autrement dit de les aider à identifier puis à privilégier les logements durables. Ainsi, la brochure illustrée et étayée par des chiffres incite à prendre d’autres critères en compte que la superficie ou le montant du loyer. En effet, le guide démontre comment l’accessibilité des transports en commun, la proximité des services, la consommation énergétique, la présence ou non du végétal autour de l’habitation, ou encore l’adéquation du logement avec les besoins de ses futurs habitants permet non seulement d’améliorer la qualité de vie mais
également de faire des économies à moyen terme…

Julie Delcroix, Chargée de Programme Urbanisme et Habitat durable (WWF), "chacun d’entre nous a le pouvoir d’agir sur le fléau de l’étalement urbain tout en vivant mieux. En optant pour un habitat durable, on devient acteur du changement. Et si nous avons décidé de rédiger ce guide c’est pour aider les gens à en prendre conscience et au delà, à agir, en intégrant des critères écologiques dans leurs choix d’habitation".


Contacts presse WWF :
- Camille Lajus, Responsable relations presse : +33 1 55 25 84 61 / +33 6 15 39 24 95 - clajus@wwf.fr
- Pauline Dame, Attachée de presse : +33 1 55 25 84 70 / +33 6 14 56 37 39 - pdame@wwf.fr