logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Secteurs d’activités > Bâtiment - Habitat > L’avis du RAC-F > Les 4 "briques" essentielles du Plan de rénovation
Les 4 "briques" essentielles du Plan de rénovation
date 17 septembre 2013
texte+ texte- google twitter facebook

Nous sommes loin du nombre des 500.000 rénovations - une des promesses du Président de la République. Les "mesurettes" annoncées actuellement ne nous rapprochent pas de la performance nécessaire. Voici un document qui détaille les mesures à mettre en œuvre pour répondre aux 4 grands enjeux non résolus à l’heure actuelle.

Un Plan de rénovation capable à répondre au challenge qui se présente ne peut pas se composer que de mesurettes dispersées, mais demande de formuler des réponses aux 4 grands enjeux non résolus à l’heure actuelle.
Ces 4 « briques » doivent représenter le cœur du plan de rénovation ; si seulement un est laissé de coté, le tout risque de s’effondrer.
Pour télécharger le document qui détaille les mesures concrètes veuillez cliquer sur l’image :

PDF - 1.7 Mo
PLan de rénovation - les mesures des 4 "briques" essentielles



  1. Structuration de l’offre : La mise en place rapide de projets pilotes de rénovation à l’échelle des territoires visant la structuration de l’offre de rénovation pour les maisons individuelles et petits immeubles collectifs et la constitution et formation de groupements d’artisans formés aux techniques de la rénovation à très faible consommation d’énergie, avec un pilote désigné. La montée en compétence des maîtres d’œuvre pour des grands immeubles collectifs et le grand tertiaire via des formations.
  2. Information - Conseil - Accompagnement : Le succès d’un plan de rénovation énergétique est conditionné par une animation efficace au plus près des besoins. La création d’un véritable guichet unique à l’échelle locale rassemblant les compétences pour informer et accompagner les ménages sur les volets techniques, financières et el choix des artisans tout au long de leurs projets est indispensable. Intégration dans ces guichets uniques des systèmes de détection et d’action de lutte contre la précarité énergétique.
  3. Des financements harmonisés et compréhensibles à la hauteur de l’enjeu :
    - Arrêter d’aborder le financement de la rénovation comme un « tapis de pièces ». Une transition du système actuel dispersé et non harmonisé vers une concentration de l’argent public et privé accessible dans un nombre limité d’outils articulés autour d’un fond de transition énergétique ouvert à tout type de public ;
    - L’octroi du financement en fonction de la performance énergétique visé par le projet de rénovation et du niveau de ressources du maitre d’ouvrage en dessous d’un plafond minimum ;
    - Le conditionnement de l’attribution des financements aux contrôles avant et après travaux via des auditeurs agrées pour définir des projets de rénovations viables et pouvoir évaluer les résultats ;
    - La création d’un bouclier énergétique pour les ménages modestes à la place des tarifs sociaux en vigueur pour l’électricité et le gaz.
  4. Règlementation : La mise à jour et une articulation de la règlementation thermique de l’existant, devenu obsolète et incompatible avec le droit européen, avec celle du neuf ; La mise en place graduée et progressive d’obligations de rénovation d’abord à l’occasion de gros travaux comme la rénovation de la toiture ou le ravalement, puis, en donnant un signal dès aujourd’hui, en intégrant la performance énergétique aux critères de décence et d’insalubrité à partir de 2017.