logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Politiques et mesures > Politiques européennes > Budget européen (2014-2020) > Le Parlement européen favorable à une Politique de cohésion qui soutient le climat
Le Parlement européen favorable à une Politique de cohésion qui soutient le climat
date 13 juillet 2012
texte+ texte- google twitter facebook

La Commission de Développement régional (REGI) du Parlement européen a voté le 11 juillet 2012 en faveur d’une Politique de cohésion européenne qui permettrait d’investir dans la transition énergétique et climatique.

MONTREUIL, France - La Commission de Développement régional (REGI) du Parlement européen a voté le 11 juillet 2012 en faveur d’une Politique de cohésion européenne qui permettrait d’investir dans la transition énergétique et climatique. Ce vote a eu lieu dans le cadre des négociations sur le futur budget de l’UE pour 2014-2020. La part du budget européen réservée à la Politique de cohésion pourrait atteindre 336 milliards d’euros. Elle servira à investir dans les régions européennes, les transports, les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, ainsi que des réformes structurelles.


Le Réseau Action Climat est rassuré par ce vote des députés européens. Il salue leur décision d’exclure les subventions aux énergies fossiles des financements de la Politique de cohésion. Les députés ont également décidé de flécher une part relativement importante des financements du Fonds européen de développement régional (Feder) vers la transition énergétique et climatique.


La Commission REGI a montré la volonté du Parlement d’aller plus loin dans l’impulsion d’une économie sobre en carbone en Europe. Le Conseil doit suivre son exemple et ne pas diluer cette ambition.


Le RAC-F désapprouve toutefois la décision des députés européens d’inclure les systèmes de cogénération dans les activités éligibles aux aides européennes. En effet, ces systèmes sont actuellement couverts par le marché européen des quotas d’émission de CO2. Cela risque d’accroître les déséquilibres sur le marché carbone, qui est déjà confronté à des difficultés considérables. La Commission et le Conseil, qui sont opposés à cette inclusion, devront réaffirmer leur position dès la prochaine étape des négociations avec le Parlement.


Ce vote de la Commission REGI est important car il réaffirme que la Politique de cohésion est un instrument essentiel pour investir dans la transition énergétique et écologique en Europe. S’il n’est pas affaibli par la Commission et le Conseil, il peut également montrer aux autres pays du monde que l’Union européenne est déterminée à lutter contre le changement climatique et à impulser la transition vers une économie sobre en CO2. Cela peut inviter les autres pays à faire de même.

Contact : Célia Gautier - Chargée de mission Politiques climatiques européennes - celia@rac-f.org - +33 1 48 58 89 76