logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Presse > Derniers Communiqués > Le Parlement européen vote contre le climat et pour plus de pollution
Le Parlement européen vote contre le climat et pour plus de pollution
date 17 avril 2013 documents joints 1 document joint
    [
texte+ texte- google twitter facebook

Montreuil, le 17 avril 2013 - Le 16 avril 2013, le Parlement européen a rejeté une proposition législative visant à relancer temporairement le marché européen du carbone, en état de mort clinique. Ce vote défavorable a accentué l’effondrement du prix de la tonne de CO2 (aujourd’hui à 3 euros), ébranlant davantage la sécurité des investissements dans les technologies sobres en carbone.



Industrie polluante plutôt que secteurs d’avenir

Cette proposition, qui visait à geler la mise aux enchères de 900 millions de tonnes de quotas d’émissions sur les 8,5 milliards mis en vente dans l’UE sur la période 2013-2020, a été rejetée à 397 voix (dont 63 absentions) contre 334.

« Il est scandaleux que les députés européens privilégient quelques industries polluantes au détriment des secteurs d’avenir, porteurs d’emplois et d’innovation », déclare Célia Gautier, chargée des politiques européennes au Réseau Action Climat France. « Nous exhortons l’Union européenne à proposer rapidement des solutions pour soutenir la transformation de l’Europe en une économie à faibles émissions de CO2  », poursuit-elle.

Les parlementaires ont cédé face au lobby

Les ONG européennes, dont le Réseau Action Climat France, sont consternées de voir que les parlementaires, menés par l’eurodéputée française Françoise Grossetête (membre du PPE), ont cédé face au lobby intense d’un petit groupe d’intérêts du secteur privé, en refusant majoritairement de soutenir une mesure visant à aider à placer un plus juste prix sur la pollution.

A défaut de dispositif européen, les États membres vont devoir mettre en œuvre rapidement des politiques nationales pour soutenir le marché du carbone en difficulté et pour renforcer l’action de l’UE contre le changement climatique. « Les députés européens reconnaissent largement que gel provisoire ne suffira pas à résoudre les problèmes fondamentaux rencontrés par le marché européen des quotas. Ils faut désormais qu’ils se débarrassent des milliards de quotas excédentaires qui plombent le marché carbone  », indique Célia Gautier.

La réforme reste sur la table

Une réforme en profondeur du marché carbone européen est toujours sur la table. La proposition de gel provisoire des enchères de quotas a été renvoyée à la commission Environnement du Parlement, en attendant le résultat des réflexions de la Commission. Nous appelons tous les décideurs de l’UE, notamment le Parlement, à faire des propositions solides pour accélérer la transition énergétique et climatique en Europe.

Contact :
Célia Gautier, Chargée de mission Politiques européennes au Réseau Action Climat France

- celia@rac-f.org / +33 6 72 34 00 27





Note : La campagne des ONG en Europe

Avant le vote en séance plénière, la semaine dernière, les ONG ont organisé à Bruxelles une "vente aux enchères" de quotas carbone en direct, devant le Parlement européen. Des images haute résolution de l’événement sont disponibles.
http://www.flickr.com/photos/wwf_eu...
Crédits photos Lode Saidane / CAN Europe / WWF.