logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Presse > Archives > Communiqués de presse 2004 > Le Ministère de l’Equipement, éternel cancre du développement durable ?
Le Ministère de l’Equipement, éternel cancre du développement durable ?
date 16 juin 2004
texte+ texte- google twitter facebook

Le Ministère de l’Equipement, éternel cancre du développement durable ?

Communiqué de presse RAC-F / FNE - 16.06.04

A l’occasion de la semaine du développement durable, MM. Gilles de ROBIEN et Serge LEPELTIER, Ministres respectivement en charge des Transports et de l’Ecologie, organisent « 7 étapes des transports et de l’environnement ». Cette opération de communication, censée présenter la contribution du Ministère de l’Equipement à la lutte contre le changement climatique et la pollution atmosphérique, fait doucement rigoler France Nature Environnement et le Réseau Action Climat France.

Le Ministère, totalement à court d’idées, mise principalement sur les améliorations technologiques et le bon sens des conducteurs. Ceci constitue une réponse totalement insuffisante au problème. Il est préoccupant et gravissime de constater que le Gouvernement ne prend pas la mesure de l’urgence à agir dans ce domaine, en s’attaquant comme il se doit à la spirale infernale du transport routier et aérien.

Si M. De ROBIEN voulait effectivement que les actes du Gouvernement soient en accord avec les discours, voici les 7 étapes d’une politique soutenable des transports qu’il doit tracer d’ici la fin de la mandature.

1. Mise en place une taxe au véhicule-kilomètre sur les poids-lourds pour stopper l’explosion du fret routier et financer le rail et la voie d’eau.

2. Abroger le plan Véron sur le fret ferroviaire, qui implique paradoxalement un report catastrophique du rail vers la route pour de nombreux trafics.

3. Rétablir les subventions aux Plans de Déplacements Urbains et aux transports collectifs, qui ont pour objectif de réduire le trafic routier dans nos villes.

4. Rétablir une vignette automobile, taxe annuelle proportionnelle à la puissance et aux émissions de gaz à effet de serre.

5. Prononcer un moratoire sur la construction d’autoroutes.

6. Faire voter une loi qui rendrait obligatoire pour la délivrance des autorisations d’urbanisme l’existence d’une desserte suffisante en transports en commun

7. Autres mesures fiscales : taxation du kérosène (secteur aérien), augmenter la TIPP gazole pour les poids lourds ...

Le Ministère de l’Equipement, chantre du développement durable, s’est lui même opposé à certaines mesures fortes figurant initialement dans le futur Plan Climat. Les associations de défense de l’environnement suivront de près les mesures de ce Plan dont l’annonce est prévue début juillet. Nous verrons si le Ministère de l’Equipement est décidé à rester ou non sur une voie de garage en ce qui concerne la protection de l’environnement.

Contact presse :

Marc LE ROCHAIS, FNE : 01 45 70 95 84

Olivier LOUCHARD, RAC-F :

01 48 58 00 20 (ligne directe)

01 48 58 83 92 (standard)