logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Secteurs d’activités > Energie > Nucléaire > Le Climate Action Network International réaffirme sa vision d’un avenir énergétique sûr et renouvelable, sans nucléaire
Le Climate Action Network International réaffirme sa vision d’un avenir énergétique sûr et renouvelable, sans nucléaire
date 3 avril 2015 documents joints 1 document joint
    [
texte+ texte- google twitter facebook

Le Climate Action Network (regroupant 900 associations dans plus de 100 pays) a mis à jour sa position sur l’énergie nucléaire.


Dans cette position, le CAN rappelle que :

- L’énergie nucléaire n’est pas soutenable, ni du point de vue économique et social, ni du point de vue environnemental. Elle n’a aucun rôle à jouer dans la décarbonisation de la production électrique et dans la transition vers 100% d’énergies renouvelables pour tous, et la fin de l’utilisation des combustibles fossiles d’ici à 2050.
- Tous les accords sur le climat, dont celui qui doit être conclu à Paris en décembre 2015, doivent se focaliser, en ce qui concerne l’énergie, sur le développement des énergies renouvelables et sur les économies d’énergie. En aucun cas ces accords ne devraient créer des incitations pour le nucléaire. Les pays devraient exclure l’atome de leurs "contributions nationales" et engagements climatiques.
- Le nucléaire ne devrait être éligible sous aucun mécanisme international de crédits carbone ou autre instrument de respect des engagements de réduction des gaz à effet de serre.
- Le nucléaire est une option non soutenable et extrêmement coûteuse. Il n’est pas économiquement viable sans subventions publiques. Il détourne des ressources publiques et des investissements privés d’autres options plus sûres et rentables. Ainsi, nous pensons qu’il ne devrait être éligible à aucun mécanisme de soutien financier ou technologique, que ce soit sur le plan multilatéral ou bilatéral (notamment aide publique au développement, institutions financières internationales, Fonds vert pour le climat).

Le CAN apppelle tous les gouvernements qui prévoient une augmentation de leur capacité de production nucléaire de se détourner au plus vite de ces investissements et d’opter pour les alternatives sûres et locales que sont les énergies renouvelables.

Lire le document de position (en anglais) >>>