logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Presse > Derniers Communiqués > Communiqués des membres du RAC-F > Lancement de l’Observatoire indépendant de la publicité
Lancement de l’Observatoire indépendant de la publicité
date 13 juin 2007
texte+ texte- google twitter facebook

Communiqué de presse Alliance pour la Planète
13 juin 2007

Lancement de l’Observatoire indépendant de la publicité (OIP)

L’atelier « Publicité et Environnement » de l’Alliance pour la Planète annonce la création d’un Observatoire Indépendant de la Publicité (OIP).

L’Observatoire Indépendant de la Publicité, composé d’associations écologistes et de personnalités reconnues dans le domaine de l’environnement, se donne pour mission :

- d’assurer une veille sur l’activité publicitaire en France et de fournir une réflexion critique sur la publicité ;
- de lancer des alertes à l’encontre des publicités irresponsables en matière d’environnement ;
- de présenter chaque année un rapport public "Publicité & Environnement » ;
- d’utiliser tout recours contre les publicités non conformes à la réglementation ;
- de décerner des prix aux campagnes publicitaires les plus irresponsables en matière d’environnement ;

Agissant dans un premier temps sur les questions environnementales, l’OIP pourra rapidement s’étendre à tous les aspects du développement durable.

L ’Alliance pour la Planète fait campagne depuis décembre 2006 pour la création d’une autorité administrative indépendante (AAI) afin d’encadrer légalement les messages publicitaires. Elle a interpellé en ce sens les autorités compétentes et les candidats aux élections présidentielles.

La création de l’OIP est soutenue par plus de trente associations membres de l’Alliance* pour la Planète, par la fédération France Nature Environnement et par les professeurs Jacques Testart, Armand Mattelart et Claude Got, par Patrick Viveret, philosophe, Corinne Lepage avocate et Florence Amalou, journaliste.

Le lancement de l’OIP est à bien distinguer de l’étude conjointe du Bureau de vérification de la publicité (BVP) et de l’ADEME, présentée ce 14 juin lors du forum du BVP et visant à évaluer un corpus de publicités sur le thème de l’environnement dans le but de mettre à jour la recommandation « développement durable » du BVP.
Nous rappelons ici que les recommandations du BVP ne sont que des règles de déontologie que se fixent les professionnels de la publicité et qui sont très peu respectées par ces derniers. Le BVP est une association de professionnels de la publicité dont l’un des objectifs est d’empêcher un contrôle réglementaire des messages publicitaires en mettant en avant la prétendue efficacité de l’auto-discipline. Pour ces raisons, les membres de l’atelier « Publicité et Environnement » de l’Alliance ont refusé de participer au forum annuel du BVP. Ce genre d’initiative ne peut en effet masquer le peu de cas qui est fait de la société civile et de ses attentes le reste de l’année.

À l’heure de l’urgence écologique et alors que le dernier rapport d’activité de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a montré que de nombreuses entreprises font état d’allégations environnementales non fondées, l’Alliance pour la Planète rappelle qu’il est impératif qu’une instance indépendante et représentative de la société, regroupant les pouvoirs publics, les associations et les professionnels, puisse contrôler et sanctionner les activités publicitaires irresponsables en matière d’environnement et de développement durable.
*Les 34 associations soutenant cette action :
Action Consommation ; Adéquations ; ADOME ; Agir pour l’Environnement ; Agrisud ; Alliance Terre et environnement ; Amis de la Terre France ; APREIS ; Arutam ; Association de Coopération Sociétale ; Blue Initiative ;
CNIID ; Cœur de Forêt ; Collect-IF ; EcoForum ; Ecolo Café ; Ecologie sans frontière ;
Good Planet ; Greenpeace France ; L’Age de Faire ; NégaWatt ; Mains d’œuvre ; MDRGF ; NégaWatt ; Objectif Bio ;
Paroles de Nature ; Réseau Action Climat (RAC) ; Réseau Cheminements ; Résistance à l’agression publicitaire (R.A.P.) ; Syndicat des simples ; Tchendukua ; WWF-France
Hors Alliance : la féfération France Nature Environnement.

Contact presse
WWF- Jacques-Olivier Barthes - 01 55 25 84 74 / 06 24 96 75 27
R.A.P. - Jean-christophe Vandevelde - 01 43 28 39 21


La pub éco-incompatible du mois

http://www.mitsubishi-motors.fr (juin 2007)

L’Outlander de Mitsubishi émet 180 g de C02 par km. Les constructeurs automobiles implantés en Europe se sont engagés à respecter pour leurs véhicules neufs mis sur le marché un objectif moyen d’émission de 140 g de CO2 par km en 2008/2009. Cet objectif ne sera pas respecté et par voie de conséquence, la Commission européenne va bientôt dresser un cadre juridique fixant à 120g/130g l’objectif chiffré à atteindre d’ici 2012.

Un constructeur automobile qui oriente sa production vers de tels véhicules et en fait une promotion faussement écologique prend assurément la mauvaise direction.

Où est le respect pour les accords de Kyoto ? Où est le respect pour la planète ?

La maison brûle mais la publicité regarde décidément toujours ailleurs...