logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Réseau Action Climat > Nos activités > Le RAC-F dans la presse... > Articles 2005-2006 > La jeunesse en appelle aux gouvernements lors de la conférence des Parties de Montréal
La jeunesse en appelle aux gouvernements lors de la conférence des Parties de Montréal
date 25 décembre 2005
texte+ texte- google twitter facebook

La jeunesse en appelle aux gouvernements lors de la conférence des Parties de Montréal

180 pays se réunissent depuis lundi à Montréal pour la conférence des
Parties sur le
changement climatique. À cette occasion, une délégation Jeunesse porte sa
déclaration pour
tenter de jouer un rôle actif dans la préservation du Climat.

180 pays se réunissent depuis lundi et jusqu’au 9 décembre à Montréal pour
une nouvelle conférence
des Nations unies sur les changements climatiques.
La conférence des parties (CdP) qui réunit pour la onzième fois les parties
à la convention cadre
sur le changement climatique (COP11) et pour la première fois les parties au
protocole de Kyoto
(MOP1) accueille quelque 10.000 représentants de gouvernements, du monde des
affaires et des
mouvements écologistes. La France sera représentée par Madame Nelly Olin,
Ministre de l’Ecologie
et du développement durable : je serai bien sûr à Montréal pour cette
conférence essentielle sur
l’action contre le changement climatique après 2012. Il s’agit pour les
gouvernements d’entamer
officiellement de nouvelles négociations.

Le premier point à l’ordre du jour sera l’adoption formelle du cadre
institutionnel tissé durant
les dix conférences précédentes et la mise en place opérationnelle du
système d’observance du
protocole de Kyoto. Un second volet concerne le renforcement de la
gouvernance du mécanisme pour
un développement propre Le troisième enjeu de Montréal, un des thèmes
majeurs de la conférence,
concerne le calendrier de négociation sur les mécanismes de l’après 2012. Le
protocole sur la
réduction des émissions de gaz à effet de serre, qui est entré en vigueur au
début de l’année,
impose une première étape : 5,2% de CO2 en moins, dans les pays
industrialisés, en 2012 par
rapport à 1990.

Afin de mettre en avant le rôle que la jeunesse doit et désire jouer dans le
processus de
négociation international et sur le thème du changement climatique en
général, un Sommet
International de la Jeunesse a eu lieu du 24 au 27 novembre. Il a réuni 100
jeunes de moins de 25
ans du monde entier. De ce sommet, il est ressorti une déclaration de la
Jeunesse qui sera remise
à la délégation Jeunesse. Cette délégation, constituée de 26 jeunes, aura
pour mission de suivre
l’intégralité de la CdP, de réaliser des actions visant à mettre
Cette conférence prépare notre futur : la jeunesse doit y faire entendre sa
voix
en avant le rôle de la jeunesse, notamment aux yeux des négociateurs, et d’y
promouvoir la
déclaration.

« La CdP devrait notamment permettre d’en savoir plus sur l’avenir du
Protocole de Kyoto, par
lequel la majorité des pays développés, à l’exception notable des USA, se
sont engagés à réduire
d’ici à 2012 leurs émissions de gaz à effet de serre d’en moyenne 5.2%.
Cette conférence prépare
notre futur : la jeunesse doit y faire entendre sa voix », explique Damien
Demailly, 25 ans,
étudiant * et qui relate pour Actu-Environnement l’ambiance à Montréal :

Les jeunes du monde entier ont uni leurs voix pour produire une déclaration
lors du Sommet
international de la jeunesse qui s’est tenu à Montréal du 24 au 28 novembre.
Notre climat, notre
défi, notre futur - Déclaration internationale de la jeunesse - Montréal
2005, représente les
engagements, les revendications et la vision de 100 jeunes du monde entier
sur les enjeux des
changements climatiques et plus précisément sur l’après Kyoto.

La déclaration jeunesse, résultat de cinq jours de travail acharné, est un
bel exemple de
l’implication des jeunes dans la lutte aux changements climatiques. Les
jeunes ont produit cette
déclaration avec la ferme intention de jouer un rôle actif dans la
préservation du climat. « Nous,
les jeunes, avons le droit de créer le monde dans lequel nous voulons vivre.
Nous allons déjà de
l’avant dans nos propres vies et communautés afin de faire de cette vision
une réalité. Nous
demandons à nos dirigeants d’en faire de même. »

Vingt-six jeunes du Sommet seront présents pour les deux semaines de la
Conférence Montréal 2005
sur les Changements Climatiques et seront les porteurs officiels de la
Déclaration jeunesse. Ils
présenteront d’ailleurs celle-ci en session de haut niveau le 9 décembre
prochain. Les jeunes
veulent se faire entendre et demandent notamment une reconnaissance
officielle de la jeunesse en
tant que groupe de parties intéressées.

« La passion et l’énergie des participants au Sommet est incroyable »
mentionne Claire Stockwell,
organisatrice du sommet pour ENvironnement JEUnesse. « Non seulement les
jeunes ont rédigé une
déclaration forte, mais ils ont également créé des liens qui permettront aux
jeunes de partout
dans le monde de travailler ensemble dans la lutte aux changements
climatiques. »

« Nous sommes ceux qui auront à vivre avec les impacts des changements
climatiques » souligne
Jessica Thiessen, la fondatrice du Arctic Council Youth Network du Yukon.
« Ce Sommet démontre que
les jeunes de partout sont prêts à s’engager dans la lutte aux changements
climatiques. Nous
faisons notre part et nous demandons aux gouvernements présents à la
Conférence des Nations Unies
sur les changements climatiques de faire de même. » affirme Emmanuel Korbia
Edudzie, 26, une
étudiante du Ghana.

Dès la fin de la CdP, Actu-environnement.com publiera un article spécial
consacré à cet événement
majeur.

* Contributeur : Damien DEMAILLY
Membre du Réseau Action Climat France
Représentant de la France au Sommet et à la Délégation Jeunesse
Centre International de Recherche sur l’Environnement et le Développement
CNRS-EHESS (UMR 8568) - demailly@centre-cired.fr
Source : Emilie Trempe - Coordonnatrice, événement parallèle jeunesse -
ENvironnement JEUnesse

Déclaration intégrale en téléchargement.
* Site Web : http://www.beyondkyoto.org

http://www.actu-environnement.com/a...