logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Changements climatiques > Web Bibliothèque Climat > Changements Climatiques > Sécheresses et précipitations > La contribution humaine à l’intensification des extrêmes des précipitations
La contribution humaine à l’intensification des extrêmes des précipitations
date 16 février 2011
texte+ texte- google twitter facebook

Nature - 16 février 2011

- Thème : Changements climatiques, précipitations et sécheresses
- Titre : La contribution humaine à l’intensification des extrêmes des précipitations
- Titre original : Human contribution to more-intense precipitation extremes
- Auteur : S. K. Min et al.
- Revue : Nature
- Date de parution : 16 février 2011
- Lien de consultation : http://www.nature.com/nature/journa...
>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

L’étude et la compréhension des événements météorologiques extrêmes du passé, et des changements survenus dans leurs caractéristiques, apparaît comme une méthode critiquable pour établir des prévisions fiables, du fait notamment de la faible quantité de statistiques journalières qui sont à disposition et des divers biais méthodologiques. C’est notamment le cas en ce qui concerne les épisodes de précipitations intenses qui touchent les zones terrestres d’une grande part de l’hémisphère Nord, alors qu’il a été suggéré que le réchauffement climatique induirait une augmentation de ce type de phénomènes, via l’augmentation de la quantité de vapeur d’eau contenue dans une atmosphère plus chaude. Cette étude, basée sur une méthodologie et des outils plus fins, conclut cependant que le réchauffement climatique est bien responsable d’une augmentation de l’intensité des fortes précipitations, en ce qui concerne environ deux tiers des observations de la seconde moitié du 20ème siècle pour l’hémisphère Nord.


Consultez l’article : [http://www.nature.com/nature/journa...]