logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Presse > Archives > Communiqués de Presse 2006 > La Politique européenne des Transports contredit la stratégie communautaire de développement durable !
La Politique européenne des Transports contredit la stratégie communautaire de développement durable !
date 22 juin 2006
texte+ texte- google twitter facebook

La Politique européenne des Transports contredit la stratégie communautaire de développement durable !

Paris, le 22 juin 2006.

« La Commission européenne a publié aujourd’hui un document sur la nouvelle stratégie des
transports qui ignore les objectifs spécifiques adoptés vendredi dernier par les dirigeants de
l’UE pour protéger la santé et l’environnement des effets négatifs des transports », déclare
T&E, l’organisation citoyenne européenne pour des transports durables.

En effet, la « Stratégie de Développement Durable » (SDD) adoptée par les dirigeants de
l’UE le vendredi 16 juin comporte des « objectifs opérationnels » pour des transports
durables dans huit domaines dont le changement climatique, l’utilisation de l’énergie et la
pollution atmosphérique et sonore. Mais le document publié aujourd’hui, qui définit la
politique européenne des transports dans le détail, ne fait aucune référence à ces objectifs et
ne propose aucune stratégie pour les atteindre.

Les conflits entre les deux documents stratégiques sont évidents dans trois domaines
importants. La « Stratégie de Développement Durable » (SDD) définit des objectifs pour
rompre le lien entre croissance économique et croissance des transports, pour réduire les
émissions de gaz à effet de serre par les transports et pour ramener les pollutions
atmosphérique et sonore à des niveaux qui en minimisent les impacts sur la santé humaine
et sur l’environnement. « Le document sur la nouvelle politique des transports est un retour
en arrière, il ne mentionne aucun de ces objectifs ! » déplore Jean Sivardière, président de la
FNAUT.

Il est tout simplement consternant que la Commission publie une nouvelle stratégie des
transports qui ignore les objectifs définis par les dirigeants européens il y a seulement six
jours. La Commission trouve probablement les désirs du lobby routier européen plus
importants que ceux de nos responsables politiques qui, à juste titre, ont une perspective
plus large. « Non seulement la stratégie révisée des transports n’est absolument pas
« durable » mais de plus, elle est illégitime » constate Michel Dubromel de France Nature
Environnement.

La Politique Commune des Transports de l’UE a été définie à l’origine dans un Livre Blanc
de 2001 qui a été remarqué par un objectif de transfert modal destiné à stopper le déclin du
fret ferroviaire au profit des transports routiers. La stratégie révisée n’abandonne pas cette
approche mais l’objectif spécifique d’augmenter le fret ferroviaire à son niveau de 1998 a été
éliminé du nouveau document.

Contact presse :
- Markus Liechti, Policy Officer, Transport & Environment (T&E) , Tél : +32 2 502 9909
- Jean Sivardière, président de la FNAUT, Tél : 04.76.75.23.31 / 06.75.17.08.32
- Michel Dubromel, réseau transports et mobilité durable de FNE, Tél : 06.82.52.11.81
- Olivier Louchard, Réseau Action Climat - France, Tél : 06.26.40.07.74