logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Presse > Derniers Communiqués > Communiqués des membres du RAC-F > La Caisse des Dépôts atteint la neutralité carbone
La Caisse des Dépôts atteint la neutralité carbone
date 29 novembre 2006
texte+ texte- google twitter facebook

La Caisse des Dépôts atteint la neutralité carbone

Paris, le 28 novembre 2006. Les Amis de la Terre saluent la démarche
rendue publique hier par la Caisse des Dépôts, qui atteint la neutralité
carbone dès 2006 pour ses émissions directes de gaz à effet de serre.
Element essentiel, la Caisse des Dépôts s’engage à réduire ses émissions
de 3% par an, objectif devant permettre d’atteindre la division par
quatre des émissions d’ici 2050. Cette illustration confirme que le
secteur bancaire français peut et doit atteindre la neutralité carbone
pour ses émissions directes. Les Amis de la Terre demandent également
des politiques de réduction des émissions indirectes, octroyées via les
financements et investissements.

En 2004, la Caisse des Dépôts a émis 30 000 t d’équivalent CO2, soit 5,5
t par salarié. 32% provient des bâtiments, 27% du transport, 22% des
matériaux entrants et 15% des amortissements. Sur la base du Bilan
Carbone établi avec l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise
de l’Energie), la Caisse des Dépôts a mis en place un programme
d’actions multiples de réduction de ses émissions. Pour les émissions
restantes, elle finalise un programme de compensation par le financement
de projets d’énergies renouvelables dans les pays du Sud, certifiés dans
le cadre du Mécanisme de Développement Propre créé par le Protocole de
Kyoto.

Sébastien Godinot des Amis de la Terre analyse : « L’engagement de la
Caisse des Dépôts de réduire de 3% par an ses émissions est positif car
il est cohérent avec les obligations prises par l’Etat français dans la
loi de juillet 2005 fixant les orientations de la politique énergétique.
Nous sommes également satisfaits que la Caisse des Dépôts évite les
pièges des compensations d’émissions controversées, notamment les grands
barrages qui ont des impacts sociaux et environnementaux massifs et les
plantations qui font l’objet d’une polémique scientifique. Enfin, le
programme de compensation a un coût de 0,4 millions d’euros par an (la
Caisse ayant retenu le prix de 15 euros la tonne de CO2), ce qui est
très modeste pour un tel établissement financier : par analogie, ce
projet montre que la totalité du secteur bancaire français peut et doit
atteindre la neutralité carbone d’ici un an ou deux. »

Il poursuit : « Nous recommandons que la Caisse des Dépôts rende
publiques sur une base annuelle les actions menées pour réduire ses
émissions et leurs résultats, qu’elle s’approvisionne à 100 % en
énergies renouvelables, et mette en place des politiques internes de
transport durable (réalisation de Plan de Déplacement d’Entreprise) et
d’immobilier écologique : ce sont les trois secteurs prioritaires. Comme
d’autres banques le font déjà (par exemple HSBC), elle devrait mettre en
place des indicateurs annuel publics de performance carbone. Enfin, au
delà des émissions directes, il est essentiel que la Caisse, en tant
qu’investisseur institutionnel majeur en France, renforce la prise en
compte des aspects climatiques dans l’ensemble de ses décisions de
financement et d’investissement : un potentiel immense d’améliorations
et d’innovations existe. »

Communiqué de la Caisse des Dépôts : voir
http://www.caissedesdepots.fr/FR/es...
1106.pdf

Contact presse :
- Sébastien Godinot, Les Amis de la Terre, 01 48
51 18 92 / 06 68 98 83 41