logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Politiques et mesures > Le Réseau Climat & Développement > LUTTER POUR LES FINANCEMENTS CLIMAT INNOVANTS, EQUITABLES, ET ACCESSIBLES AUX COMMUNAUTES LOCALES !
LUTTER POUR LES FINANCEMENTS CLIMAT INNOVANTS, EQUITABLES, ET ACCESSIBLES AUX COMMUNAUTES LOCALES !
date 27 juin 2011
texte+ texte- google twitter facebook

Sénégal, 27 juin 2011. Communiqué du Réseau Climat & Développement (RC&D), qui réunit plus de 50 ONG francophones travaillant sur l’intégration des enjeux du changement climatique et du développement.

Cette semaine se tient à Mbodiène la 5ème rencontre annuelle du Réseau Climat & Développement, avec l’appui d’ENDA Energie. Comme chaque année, les membres se réunissent pour débattre des enjeux à la croisée des négociations internationales et des problématiques de terrain. Il s’agit cette année d’attirer l’attention des décideurs, des porteurs de projets et des négociateurs sur les difficultés de l’accès aux financements climatique. Ceux-ci sont souvent insuffisants, inadaptés et ou inaccessibles.

« Un Fonds Vert pour le Climat a été créé par la CCNUCC à Cancun l’année dernière, il est important de s’assurer qu’il réponde aux besoins des communautés locales et permette de financer les urgences de l’adaptation » souligne Emmanuel Seck d’ENDA.
Il n’est par ailleurs pas anodin que la rencontre du Réseau se déroule au Sénégal, premier pays à avoir obtenu un accès direct aux financements du Fonds pour l’Adaptation créé par le Protocole de Kyoto. « Il est important de tirer les leçons – des bonnes pratiques et des difficultés – du Fonds pour l’Adaptation » estime Alpha Kaloga, expert adaptation de Germanwatch.

Une autre question cruciale de l’atelier sera la question des sources de financement. « Il est impératif de lier le nouveau Fonds Vert à des sources de financement additionnelles, automatiques et indépendantes de la volonté des Etats. Autrement, le Fonds Vert restera une coquille vide » s’inquiète Alix Mazounie du Réseau Action Climat.

Le travail de l’atelier doit permettre d’avancer vers un accord à Durban en décembre. « Il doit nourrir les négociations avec des propositions innovantes et directement inspirées des expériences de terrain des ONG du Réseau Climat & Développement et souhaitons par ailleurs l’engagement des pays developpés pour une seconde periode d’engagement du protocole de Kyoto » explique Ange Baïmey, représentant du RC&D. Le Réseau demande notamment un accès plus direct aux financements, la participation active de la société civile dans les processus de décision et de mise en œuvre des projets climatiques. « Il en va de la confiance retrouvée entre les acteurs du sud et ceux du Nord ! »

Télécharger le communiqué :

PDF - 526.5 ko
Communiqué lancement Mbodiène