logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Changements climatiques > Web Bibliothèque Climat > Changements Climatiques > Neiges et glaces > L’étendue de la banquise arctique à son minimum
L’étendue de la banquise arctique à son minimum
date 15 septembre 2011
texte+ texte- google twitter facebook

National Snow and Ice Data Center - 15 septembre 2011

- Thème : Changements climatiques, neiges et glaces
- Titre : L’étendue de la banquise arctique à son mimimum
- Titre original : Arctic Sea Ice at minimum extent
- Auteur : National Snow and Ice Data Center
- Date de parution : 15 septembre 2011
- Lien de consultation : http://nsidc.org/arcticseaicenews/
>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Cette étude du National Snow Ice Data Center (NSIDC) place l’année 2011 en second rang derrière 2007 en ce qui concerne la surface minimale de la banquise arctique avec 4330 millions de km² au 9 septembre 2011, soit 160 000 km² de plus qu’en 2007, et 2380 millions de km² de moins que la moyenne des minimales sur la période 1979-2000. Les scientifiques du NSIDC admettent toutefois que la différence est très faible, et que compte-tenu des incertitudes liées au mode de calcul, certains autres organismes scientifiques peuvent également classer 2011 en première position devant 2007. Le NSDIC replace également cette mesure dans le contexte des cinq dernières années, qui ont toutes été caractérisées par les surfaces minimales de la banquise arctique les plus faibles depuis 1979. L’année 2011 est cependant d’autant plus une source d’inquiétude pour les scientifiques qu’elle a montré des conditions météorologiques plus proches de la normale qu’en 2007 ; ce fait tend selon eux à confirmer fortement l’hypothèse d’un réchauffement continu de l’Arctique, et de la diminution de l’épaisseur de la banquise.


Consultez l’article : [http://nsidc.org/arcticseaicenews/]