logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Changements climatiques > Actualités du climat > L’économie "fossile" coûte 1.2 trillion $ et 5 millions de vies humaines par an
L’économie "fossile" coûte 1.2 trillion $ et 5 millions de vies humaines par an
date 26 septembre 2012
texte+ texte- google twitter facebook

Selon un nouveau rapport, le changement climatique, en plus de perturber les équilibres naturels, occasionne chaque année la perte de 1,2 trillion de dollars pour l’économie mondiale et cause la mort de 5 millions de personne.



Après le rapport Stern, publié en 2006, l’organisation internationale de développement DARA et le Climate Vulnerable Forum a édité un nouveau rapport sur les couts des changements climatiques. Cette étude explique en substance qu’il n’est pas nécessaire de se plonger dans les projections pour constater de gigantesques coûts des changements climatiques et de notre économie basée sur les énergies fossiles.

Parlant du changement climatique comme « d’un mal sans précédent pour la société humaine et le développement économique actuel qui va de plus en plus freiner la croissance », le rapport constate que le changement climatique cause la perte d’1,2 trillion de dollars par an (1 200 000 000 000 $) pour l’économie mondiale (1,6% du PIB mondial) et la mort de 5 millions de personnes par an.

En effet, l’échec à enrayer l’émission de gaz à effet de serre et endiguer les changement climatiques a pour conséquences de lourde pertes humaines : 400 000 personnes meurent chaque année de faim ou de maladies contagieuses aggravées par le changement climatique, et on dénombre 4,5 million de morts résultant de la pollution atmosphérique lié aux à la production et à la consommation d’énergies sales.

Les 50 scientifiques, économistes et les experts politiques qui ont compilé le rapport pour l’organisation de développement DARA et un groupe de 20 pays vulnérables ( Bangladesh, Kiribati, Costa Rica, etc) ont déclaré que prendre des mesures immédiates contre les changements climatiques résulterait de bénéfices instantanés pour l’économie mondiale ainsi que pour les économies des pays industrialisés comme les Etats-Unis, l’Allemagne, la France, le Royaume Uni, la Chine ou l’Inde.

Le rapport dit que si les chefs d’états et les décideurs ne prennent pas rapidement en compte les couts du changement climatique et continuent à repousser l’action, le prix que nous devrons payer pour faire face à des températures plus chaudes et aux pollutions sera égale à 3,2% du PIB mondial d’ici 2030, et le bilan humain se chiffrera à 100 millions de morts.