logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
L’acte 2 du protocole de Kyoto doit se préparer dès maintenant !
date 25 novembre 2005
texte+ texte- google twitter facebook

Communiqué de presse, le 25 novembre 2005.

L’acte 2 du protocole de Kyoto doit se préparer dès maintenant !

Lundi s’ouvre à Montréal la 11e Conférence des Nations Unies sur le changement climatique (COP11). L’urgence de renforcer la lutte contre le réchauffement de la planète n’a jamais été aussi évidente. Ses premières conséquences sont visibles, comme le démontre l’étude scientifique récemment commanditée par Greenpeace sur les impacts climatiques en France (1) ; les « Témoins du climat » (climate witness) invités par le WWF à parler devant le Commissaire européen à l’environnement (2) vont dans le même sens.
Les études scientifiques sont formelles : un réchauffement modéré en deçà de 2°C serait encore dans la limite du « supportable » ; au-delà, les conséquences sur les écosystèmes et les sociétés humaines seront dévastatrices. La lutte contre le réchauffement climatique à un coût, certes, mais nous savons maintenant que le prix de l’inaction sera exponentiellement plus élevé ! , explique Laetitia De Marez, chargée de campagne climat pour Greenpeace France.

Cette conférence doit lancer de nouvelles négociations pour renforcer le Protocole de Kyoto après sa première période d’engagements qui s’achève en 2012. Les experts s’accordent à dire que les 5,2% de réduction des émissions prévues à cette date sont dérisoires par rapport à l’ampleur de l’effort qui reste à faire. Il est indispensable que les Etats s’engagent à débuter ces négociations selon un processus clair et équitable, avec 2008 comme date butoir. Les pays industrialisés doivent s’engager sur des objectifs de réduction nettement plus ambitieux et s’acquitter de leur dette envers les pays en développement, notamment via le transfert de technologies et les aides à l’adaptation , précise Morgane Créach du Réseau Action Climat-France (RAC-F) (3). Dominique de Villepin a récemment soutenu la définition de nouveaux engagements pour les pays industrialisés ; les associations du RAC-F attendent donc une position constructive de la France à Montréal.

Préparer la lutte contre le changement climatique au-delà de 2012 est également vital pour les milieux économiques : ceux-ci ont besoin d’une visibilité à plus long terme pour réaliser des investissements dans les technologies propres. Les entreprises et investisseurs détestent l’incertitude ; il faut leur envoyer un signal clair que l’émission de CO2 continuera à représenter un coût financier de plus en plus élevé, par le biais des mécanismes du Protocole de Kyoto. Ainsi on pourra accélérer la marche vers les énergies renouvelables , explique Edouard Toulouse du WWF-France.

La conférence de Montréal sera aussi l’occasion de mettre définitivement en place un système crédible de contrôle et de sanction des engagements des Etats. Sur ce point, nous demandons une adoption en l’état des textes déjà négociés à Marrakech en 2002 , explique Benoît Faraco du RAC-F.

Les associations membres du RAC-F appellent la France et l’Union européenne à maintenir leurs positions de leaders face à une administration Bush qui, encore une fois, annonce ouvertement qu’elle fera tout pour bloquer les pourparlers sur le changement climatique.

Contacts presse :
- Morgane Créach, Réseau Action Climat France, au 01 48 58 83 92 ou 06 89 78 44 93
- Edouard Toulouse, WWF-France / service presse : 01 55 25 84 61, ou 06 26 07 84 64
- Laetitia De Marez, Greenpeace France / service presse : 01 44 64 03 74

Observateurs français à la COP :
Morgane Créach, RAC-F ; Benoît Faraco, RAC-F ; Laetitia De Marez, Greenpeace France ; Antoine Bonduelle, RAC-F ; Diane Vandaele, RAC-F ; Anne Chetaille, RAC-F/GRET ; Hélène Connor, HELIO International.

- Retrouvez chaque jour le bulletin de suivi des négociations ECO sur www.rac-f.org
- Point presse du CAN International (réseau international d’ONG), tous les jours 9h30 - 10h, Salle Miramichi River.


1 - http://www.greenpeace.fr/impactscli...
2 - http://powerswitch.panda.org/news_p...
3 -Le Réseau Action Climat-France est un réseau d’associations qui comprend : Agir pour l’environnement, les Amis de la terre, le CLER, la FNAUT, FNE, la FUBicy, Greenpeace, HELIO International, HESPUL, la LPO, le Réseau sortir du Nucléaire, WWF et 4-D.