logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Politiques et mesures > Politiques européennes > Trajectoire et objectifs de réduction d’émissions de GES de (...) > L’UE atteint son objectif climat pour 2020 mais risque 7 ans d’inaction
L’UE atteint son objectif climat pour 2020 mais risque 7 ans d’inaction
date 31 mai 2013
texte+ texte- google twitter facebook

L’Agence européenne de l’environnement et Eurostat viennent de publier leurs estimations sur la réduction d’émissions de gaz à effet de serre en Europe. Conclusion : l’UE a déjà dépassé son objectif de réduction d’émissions pour 2020, soit -20% par rapport à 1990. En décidant de faire une pause de 7 ans, elle pourrait manquer une occasion sans précédent d’entamer sa transition énergétique.



L’Agence européenne de l’environnement et Eurostat viennent de publier leurs estimations sur la réduction d’émissions de gaz à effet de serre en Europe. D’une part, les émissions de CO2 relatives à l’énergie ont baissé de 2,1% en 2012. D’autre part, nous savions depuis l’année dernière que l’UE avait réduit ses émissions de 18,4% entre 1990 et 2011. A partir de projections fiables pour 2012, on peut conclure que l’UE a déjà dépassé son objectif de réduction d’émissions pour 2020 (-20% par rapport à 1990).

Les émissions continuent de baisser en Europe, alors même que le PIB moyen est revenu à ses niveaux d’avant la crise économique. Si l’UE décide de se reposer sur ses lauriers pendant 7 ans, elle manquera une opportunité sans précédent. Avec les rythmes de réduction actuels, elle serait sur la bonne trajectoire pour atteindre son objectif pour 2050, soit une réduction de 95% par rapport à 1990.

Les pays membres de la Convention des Nations unies sur le climat se sont engagés à accélérer leurs efforts de réduction d’émissions d’ici 2020. Si l’UE refuse d’aller plus loin à travers un objectif de -30% pour 2020, elle devra expliquer qu’elle fait une pause de 7 ans, tandis qu’elle demande aux autres nations de faire plus. L’UE devrait au contraire renforcer sa crédibilité dans les négociations climatiques, en affichant un objectif plus ambitieux pour 2020 et en expliquant comment elle ira au-delà de ses politiques actuelles.

Il faut mettre un bémol aux chiffres des émissions européennes : Les bons résultats de l’UE sont une performance en trompe-l’oeil : les émissions de GES incorporées dans les importations de l’Europe ne cessent d’augmenter. Alors que les chiffres officiels de la France montrent une baisse des émissions de CO2 de 7% entre 1990 et 2007, on constate en réalité une augmentation de 14% sur la même période en tenant compte de l’ensemble des émissions liées à la consommation des français.

Pour plus d’informations, contacter :

- Célia Gautier, chargée des politiques européennes au RAC-F
- Meike Fink, chargée de mission énergie-climat au RAC-F

Notes :
- Données Eurostat sur les émissions liées à l’énergie pour 2012 : http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/8-29052013-AP/EN/8-29052013-AP-EN.PDF
- Données de l’Agence européenne de l’environnement sur l’évolution des émissions entre 1990 et 2011 : http://www.eea.europa.eu/publications/european-union-greenhouse-gas-inventory-2013
- Graphique sur les émissions de GES des 27 Etats membres de l’UE (sauf émissions liées à l’affectation des sols). Le WWF a fait une extrapolation des émissions à partir des données sur les émissions de CO2 liées à l’énergie.