logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Changements climatiques > Comprendre et réagir > Adaptation > L’Europe s’adapte à la nouvelle réalité
L’Europe s’adapte à la nouvelle réalité
date 5 octobre 2005
texte+ texte- google twitter facebook

L’Europe s’adapte à la nouvelle réalité

"Alors que les pays européens réduisent leurs émissions de gaz à effet de serre pour lutter contre les changements climatiques, les scientifiques et les citoyens découvrent que les effets du réchauffement sont déjà là. Un réchauffement irréversible a déjà commencé et il va durer un siècle, malgré les limitations imposées par le protocole de Kyoto", note l’International Herald Tribune.

Pour le quotidien, le futur s’annonce plus chaud et plus orageux. "Plusieurs signes ne trompent pas quant à l’effectivité du réchauffement global : l’accroissement de la mortalité estivale, due aux vagues de chaleur en Europe ; la migration d’une algue toxique vers le nord et d’un poisson tropical en mer Méditerranée ; la diffusion de tiques vecteurs de virus dans certaines régions inhabitées de la Suède et de la République tchèque." Par ailleurs, estime l’IHT, les incendies au Portugal s’expliquent aussi par la désertification de la péninsule Ibérique, signe du réchauffement global.

Certes, "il est difficile de relier une inondation, un incendie ou la propagation d’une maladie au réchauffement climatique étant donné les variations annuelles de température et d’autres facteurs. Mais le nombre moyen des catastrophes climatiques dans les années 1990 a été deux fois plus élevé que celui de la décennie précédente, selon l’Agence européenne pour l’environnement basée à Copenhague", rapporte le journal américain publié à Paris.

Des pays européens ont commencé à s’adapter aux changements. A l’instar des agriculteurs français utilisant des cultures plus résistantes à la chaleur, les stations de ski autrichiennes développent un tourisme d’été et le métro de Copenhague a surélevé toutes ses structures d’un demi-mètre en prévision d’une montée du niveau de la mer dans les 100 prochaines années.

Le fait est que "les preuves d’un réchauffement climatique sont irréfutables" et que "la quasi-totalité des scientifiques pensent que cela est dû aux émissions de gaz à effet de serre depuis l’industrialisation ou s’est largement accéléré à cause de celles-ci".

Courrier international - 13 sept. 2005
http://www.courrierinternational.com