logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Presse > Derniers Communiqués > Communiqués des membres du RAC-F > Kyoto fête ses 1 an dans un climat toujours menacé
Kyoto fête ses 1 an dans un climat toujours menacé
date 15 février 2006
texte+ texte- google twitter facebook

Kyoto fête ses 1 an dans un climat toujours menacé
Communiqué de presse WWF-France Paris
16 février 2006
http://www.wwf.fr/sanscom.php

A l’heure du 1er anniversaire de l’entrée en vigueur du Protocole de Kyoto, le WWF appelle les pays européens à réduire les quotas de gaz à effet de serre attribués aux industriels et lance une cyberaction auprès du grand public sur son site Internet pour interpeller les Ministères de l’Écologie et de l’Industrie.

Alors que l’Europe n’est pas sûre de respecter son engagement de Kyoto, à savoir réduire de 8% ses émissions de gaz responsables du changement climatique d’ici 2012 (par rapport au niveau de 1990), les gouvernements européens déterminent en ce moment même les quotas de CO2 qui seront attribués à leurs industriels pour la période 2008-2012. Ces quotas doivent être notifiés à la Commission européenne en juin.

Le WWF demande donc une restriction du volume des quotas attribués. En France notamment, l’organisation de protection de l’environnement appelle le gouvernement à réduire l’enveloppe de quotas des industriels français d’au moins 10% par rapport à la période précédente (2005-2007).

Cette 1ère attribution a été jugée trop indulgente par beaucoup d’ observateurs et n’est pas de taille à entraîner des réductions de gaz carbonique additionnelles. « Certes les industriels français ont pris l’habitude de faire des économies d’énergie et ont contenu leurs émissions, mais la pression doit être accentuée car les potentiels de technologies propres et d’utilisation des énergies renouvelables sont encore gigantesques » précise Édouard Toulouse,chargé du programme Changement climatique au WWF-France.

Grâce à sa cyberaction et à la mobilisation des citoyens - majoritairement inquiets du réchauffement de la planète - le WWF compte peser sur les décisions politiques. Celles-ci doivent permettre à notre pays et à l’Union européenne de respecter le Protocole de Kyoto et, au-delà, de parvenir à la nécessaire division par 4 de nos émissions de gaz à effet de serre.

« Plus nous perdons de temps, plus la Terre se réchauffera brutalement et plus les conséquences seront dramatiques : sécheresses, canicules, inondations, montée du niveau des mers... Un million d’espèces et de nombreuses populations sont menacées » rappelle Édouard Toulouse.

Contacts presse
Eléonore Hadida, attachée de presse du WWF-France, tel : 01 55 25 84 61, ehadida@wwf.fr

Pour participez à la cyberaction, cliquez ci-dessous : http://www.wwf.fr/changeons_de_cour...