logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Johanna Rolland
date 1er janvier 2014 documents joints 2 documents joints
    [ [
texte+ texte- google twitter facebook

Les réponses ci-dessous sont des extraits du courrier envoyé par Johanna Rolland. Vous pouvez retrouver le courrier complet en bas de cet article.





Urbanisme

Vous engagez-vous à proposer en conseil municipal :

1. D’imposer, dans le cadre de la révision de votre PLU, des zones de performance énergétique renforcée dans certains quartiers ou projets urbains comme cela est permis par les lois « Grenelle » ?

Oui, en continuant l’action menée sur les ZAC et les écoquartiers. Sur Nantes le prochain mandat verra se développer l’écoquartier de la prairie au Ducs, soutenu dans le cadre de la démarche nationale Ville de Demain (Proposition 200).
Nous précisons dans le projet métropolitain :
- de couvrir dans les opérations publiques 40 % des besoins énergétiques des logements neufs par des énergies renouvelables et atteindre des résultats performants pour les zones d’activité économique (proposition 59)
- d’appliquer le guide écoquartier (proposition 36)


2. Le développement d’une politique opérationnelle et/ou prescriptive pour favoriser le maintien des commerces et des services de proximité en ville et de stabiliser, voire réduire, la consommation d’espace due aux activités économiques (zones commerciales, hypermarchés, etc.) ?

Oui
Proposition 36 : Conforter le commerce de proximité et l’artisanat, par l’acquisition de locaux ou baux commerciaux menacés et si besoin grâce à la création d’un outil de portage foncier et immobilier spécifique
Avec une action à l’échelle de l’agglomération pour un équilibre entre commerces de périphérie et de proximité grâce au Schéma de développement de l’urbanisme commercial et par la reconversion commerciale des sites à enjeu (proposition 3)


3. De favoriser la densification (hors immeubles de grande hauteur) autour des gares, le long des lignes de transport en commun ou des réseaux de chaleur ?

Oui. Cela fait déjà partie de la stratégie urbaine mise en œuvre dans le PLU et le PDU. Elle sera développée avec
- les projets urbains de cœur d’agglomération permettant de renouveler la ville sur elle-même et de développer de l’offre de logement de proximité des services urbains et des transports (proposition 39 du projet d’agglomération avec les 200ha autour de l’île de Nantes et des rives nord et sud de la Loire)
- le développement du réseau de chaleur au Nord de l’agglomération permettant notamment l’alimentation en réseau de chaleur de Nantes Nord dans le cadre du projet global à lancer (proposition 60 du projet d’agglo)


4. La mise en place d’une politique de végétalisation de la ville pour favoriser la biodiversité urbaine, lutter contre les îlots de chaleur urbains, etc. ?

Oui
Proposition 45 : créer le grand parcours des parcs nantais : étendre le parcours de la biodiversité du Grand Blottereau jusqu’au Jardin des Plantes, en passant par le Parc des Oblates. Créer un nouveau grand parc urbain à la pointe Ouest de l’île de Nantes.
Proposition 46 : valoriser l’estuaire de la Loire : participer à la création et à la promotion d’une réserve naturelle nationale et d’un parc naturel régional en aval de Nantes
Proposition 173 : Préserver la ressource en eau et sa biodiversité, en poursuivant les programmes d’amélioration de la qualité de l’Erdre, de la Sèvre, de la Loire et des cours d’eau.
Proposition 174 : faire de la Loire et des autres cours d’eau des lieux d’éducation à l’environnement en créant des "passeports verts"
Proposition 175 : créer 200 jardins partagés et familiaux supplémentaires
Proposition 176 : transformer les friches vertes de la ville en des lieux de projets collectifs environnementaux, artistiques et culturels avec les habitants.
Proposition 210 : concevoir un parc urbain de 15ha à la pointe Ouest de l’île de Nantes, en concertation avec les Nantais, sur les thèmes "de la Loire, de la nature en ville, du bien être"
Mais également
Proposition 163 : Développer une politique ambitieuse de requalification environnementale du patrimoine communal : isolation thermique, végétalisation des bâtiments, développement du photovoltaïque solaire...
Proposition 196 : Mettre en place un plan "paysage et patrimoine" dans chaque quartier avec les habitants pour travailler ensemble à la qualité de vie de proximité et au maintien de l’identité propre de chaque quartier.



Mobilité

Vous engagez-vous à proposer en conseil municipal :

1. La création de nouvelles lignes de transports en commun en site propre de qualité (exemple : bus à haut niveau de service) ?

Oui
Proposition 184 : Créer 3 nouvelles lignes de Chronobus dont 2 en rocade.
Proposition 185 : Conforter l’étoile ferroviaire nantaise et implanter une halte ferroviaire sur l’île de Nantes connectée au Busway.
Proposition 186 : Etudier la réouverture en mode tramway de la ligne ferroviaire Nantes-Carquefou.
Proposition 187 : Etudier la réalisation à moyen terme d’une rocade tramway, notamment avec la connexion L1-L2
Proposition 188 : Préparer la desserte par le tramway du nouveau CHU, dès son ouverture.
Mais également
Proposition 190 : Augmenter la capacité de la ligne 4 du Busway et engager sa mutation énergétique grâce à des véhicules électriques de grande taille.


2. La mise en place d’un grand plan vélo, comprenant le développement d’itinéraires cyclables sécurisés, de stationnements vélo en particulier aux abords des stations de transport collectif, de services dédiés au vélo (maison du vélo/des mobilités, ateliers de réparation de vélos, information, etc.) ?

Oui.
Proposition 93. Mettre 5000 vélos en location longue durée, avec une option d’achat et de maintenance incluse. Aménager 50 km supplémentaires de pistes cyclables sécurisées. Créer 1500 places en parking box.
Mais également par le développement d’itinéraires piétons et cyclables sur les bords de Loire.


3. De passer votre ville en zone 30 km/h (hors axes pénétrants et de grand transit) ?

Oui.
Proposition 182 : généraliser les zones 30km/h dans les quartiers et développer les liaisons douces.
La ville doit devenir la ville des courtes distances et une ville apaisée, en termes de relation et de répartition de l’espace entre piétons, cyclistes, et automobilistes, si plusieurs axes importants sont aujourd’hui déjà des zones 30, si une partie du centre ville est aujourd’hui une zone à trafic limité où la circulation des voitures est restreinte aux seuls résidents, véhicules d’urgence, taxis et transports en commun.



Bâtiments

Vous engagez-vous à proposer en conseil municipal :

1. Le lancement d’un grand programme de rénovation lourde des bâtiments privés, incluant l’information et l’accompagnement des ménages (de type OPAH énergie ou OPATB) ?

Oui. Cela passe notamment par deux engagements :
Proposition 159 : un guiche unique de la rénovation énergétique pour apporter un vrai service individualisé aux familles
Proposition 160 : un objectif d’aide à la rénovation de 1800 logements par an dans les copropriétés anciennes.
Cette préoccupation se retrouve également dans le projet métropolitain avec la proposition 42 : poursuivre et renforcer les politiques de résorption de l’habitat insalubre avec les partenaires institutionnels concernés : rénover 500 logements sur le territoire de l’agglomération au travers notamment des opérations programmées d’amélioration de l’habitat sur les communes de Nantes, Rezé, Couëron, Le Pellerin, Saint-Jean-de-Boiseau, Indre et La Montagne.


2. Le lancement d’un programme de mobilisation et de structuration des professionnels de la rénovation énergétique par exemple en s’appuyant sur la rénovation du parc public ?

Oui, au travers de l’expérimentation et d’un travail en commun avec les professionnels du bâtiment (FFB, Capeb,...) et les partenaires publics (Région notamment)
Proposition 7 : Développer l’économie verte. S’engager avec les partenaires concernées en faveur de la formation et de la promotion des métiers de l’environnement.
Proposition 163 : Développer une politique ambitieuse de requalification environnementale du patrimoine municipal : isolation thermique, végétalisation des bâtiments, développement du photovoltaïque solaire, etc.


3. L’adoption d’un référentiel haute performance énergétique portant à la fois sur la construction et la rénovation des bâtiments et relatif aux logements sociaux, aux logements privés et aux bâtiments tertiaires ?

Oui au travers de
la proposition 163 : Développer une politique ambitieuse de requalification environnementale du patrimoine municipal : isolation thermique, végétalisation des bâtiments, développement du photovoltaïque solaire, etc.
Et de la proposition 161 : Couvrir, dans les opération publiques, 40 % des besoins énergétiques des logements neufs par des énergies renouvelables.
L’application du guide écoquartier (proposition 36 du programme communautaire)


4. Pour aider les ménages en précarité énergétique à en sortir, la mise en place d’un service local d’intervention pour la maîtrise de l’énergie (SLIME), comprenant des visites à domicile ?

Oui, l’action sur la précarité énergétique déjà engagée sera poursuivie et renforcée notamment au travers de la mise en œuvre un plan ambitieux de lutte contre la précarité énergétique avec tous les partenaires. Il ne s’agit pas de créer un service local d’intervention mais l’accompagnement des ménages en situation de précarité énergétique passe par un diagnostic de leurs pratiques et un suivi à domicile (proposition 68) via les conseillers climat et les interlocuteurs au sein du CCAS.

Proposition 68 : Mettre en œuvre un plan ambitieux de lutte contre la précarité énergétique avec tous les partenaires.
Proposition 104 : Poursuivre et renforcer la lutte contre l’habitat insalubre, notamment en centre ville et de la proposition 160 : aider à la réhabilitation de 1800 logements par an dans les copropriétés anciennes.


5. L’exonération partielle ou totale de taxe foncière pour les foyers réalisant une rénovation lourde de leur logement ?

Ce n’est pas envisagé dans le cadre de la politique fiscale du prochain mandat avec un engagement fort de non-augmentation de la fiscalité locale pour l’ensemble des nantais.

En revanche deux propositions coordonnées répondent à cet objectif :
Proposition 159 : Mettre en place un guichet unique de la rénovation énergétique pour informer les familles nantaises et les orienter dans leurs démarches.
Proposition 160 : Pour réduire la facture d’énergie, alimenter plus de 50 % des logements sociaux en énergies renouvelables. Aider à la réhabilitation de 1800 logements par an dans les copropriétés anciennes.
Mobiliser les aides nationales dans le cadre des OPAH (proposition 42 du projet d’agglomération)



Gestion, production et distribution de l’énergie

Vous engagez-vous à proposer en conseil municipal :

1. Si votre collectivité est desservie par un ou plusieurs réseau(x) de chaleur, de vous appuyer sur cet outil pour mettre en œuvre votre politique énergétique (alimentation du réseau par des énergies renouvelables et/ou de l’énergie fatale, mesures de maîtrise de l’énergie, déploiement des réseaux, procédure de classement du réseau pour obliger le raccordement des nouveaux bâtiments, etc.), soit :
- via une maîtrise publique ou
- via une négociation avec le délégataire de service public

Oui, les réseaux de chaleur seront étendus et développés.
Proposition 158 : Développer de nouveaux réseaux de chaleur pour alimenter 10.000 nouveaux logements.
Proposition 160 : Engagement d’alimenter plus de 50 % des logements sociaux en énergie renouvelable.
Proposition 161 : Couvrir, dans les opérations publiques, 40 % des besoins énergétiques des logements neufs par des énergies renouvelables.

Au delà des seuls réseaux de chaleur :
Proposition 164 : Mettre en place un "plan soleil métropolitain" : informer les habitants et les entreprises sur le potentiel solaire de leur toiture, construire une ferme et des centrales photovoltaïques sur les équipements publics
Proposition 165 : Structurer une filière de production du biogaz en développant la collecte sélective des déchets organiques.


2. Le renforcement de votre rôle de concédant sur les réseaux d’électricité et de gaz, en assurant un meilleur contrôle des concessions, la cohérence de l’action du concessionnaire avec les orientations de la collectivité, l’accès aux données de consommation et de production de votre territoire et en vous assurant de l’optimisation des investissements sur les réseaux (notamment en orchestrant la coordination entre les investissements dans les différents réseaux) ?

Oui

3. La montée en compétences de vos services afin d’aller vers une véritable planification des réseaux d’énergie (gaz, électricité, chaleur) en cohérence avec vos projets urbains (par exemple via un schéma directeur de l’énergie) ?

Oui

4. Le développement de politiques de partenariats avec la Région et les zones rurales avoisinantes afin de travailler dans des logiques de solidarité autour de la production d’énergies renouvelables nécessaires à l’atteinte de vos objectifs climat-énergie ?

Oui. Etudes à mener avec les collectivités partenaires et voisines notamment dans le cadre de la structuration d’une filière biogaz. Un travail sera à conduire avec les collectivités et les acteurs professionnels concernés (agriculture, viticulture..)
Proposition 165 : Structurer une filière de production du biogaz en développant la collecte sélective des déchets organiques.



Agriculture – Alimentation

Vous engagez-vous à proposer en conseil municipal :

1. L’adoption d’un objectif quantifié et d’un programme de mise en place de menus bas carbone et élaborés à partir de produits locaux (ex. un menu végétarien et/ou biologique et local par semaine) dans la restauration collective gérée par la commune ou l’agglomération, notamment pour ce qui concerne les établissements scolaires ?

C’est déjà le cas. A ce jour, a été réussi le doublement de la part des produits bio et circuits courts, lors du dernier mandat, sans impact sur le tarif de la restauration scolaire pour les plus modestes. La poursuite de ces actions en faveur d’une alimentation raisonnée passe par
- la promotion des produits locaux via les circuits courts et prendre en compte la question de l’alimentation et l’éducation au goût (proposition 172)
- un plan autour de la lutte et d’éducation contre le gaspillage dans les cantines (proposition 120)
Proposition 172 : Promouvoir les produits locaux via les circuits courts et prendre en compte la question de l’alimentation et de l’éducation au goût.


2. L’adoption d’un objectif chiffré et d’un programme d’installation et/ou de maintien dans votre territoire d’exploitations agricoles biologiques et/ou pratiquant l’agro-écologie durant la durée de votre mandat, dans le respect notamment des engagements nationaux du Grenelle de l’environnement dans ce domaine ?

Oui. Poursuite de l’action déjà engagée sur du programme métropolitain sur les friches dans l’agglomération agricoles.


Déchets

Vous engagez-vous à proposer en conseil municipal :

1. Le soutien à la création de ressourceries/recycleries ou d’infrastructures favorisant la récupération, la réparation et le réemploi des meubles, jouets, vélos et autres objets pouvant bénéficier d’une seconde vie (après nettoyage, remise en état et éventuellement « relooking » ) ?

Oui.
Proposition 170 : développer les ressourceries et recycleries. Soutenir la réutilisation de matériel (informatique, santé...)


2. La mise en place de mesures de réduction de la quantité de biodéchets dans les ordures ménagères en milieu urbain, en développant le compostage individuel et collectif et/ou la collecte sélective des biodéchets (pour compostage ou méthanisation) ?

Oui.
Proposition 165 : Développer la collecte sélective des déchets organiques. Structurer une filière de production de biogaz en travaillant avec les acteurs des filières professionnelles concernées (agriculture, viticulture, restauration...)
Proposition 166 : Installation de 100 composteurs collectifs supplémentaires.



Eco-responsabilité

Vous engagez-vous à proposer en conseil municipal :

1. L’adoption de critères d’éco-conditionnalité pour l’ensemble des aides et financements octroyés par votre ville (aux entreprises, aux associations, aux particuliers, aux bailleurs sociaux...) ?

Une réflexion sera à mener sur le développement de la notion d’éco-conditionnalités des aides publics en lien avec notre démarche RSE.

2. L’intégration de clauses environnementales dans tous les marchés publics de votre commune ?

Une étude sera à mener sur l’extension à faire des clauses déjà existantes, dans le cadre du code des marchés publics, notamment par le travail au sein du Réseau Grand Ouest de la commande publique.


Gouvernance

Vous engagez-vous à proposer en conseil municipal :

1. Que votre politique énergie-climat soit débattue et décidée au niveau intercommunal ?

Oui, et c’est déjà le cas. Par le plan stratégique climat adopté dès 2007 en conseil communautaire. Par ailleurs,
Engagement du projet métropolitain n°66 : Réaffirmer l’engagement prioritaire du plan climat de lutte contre le changement climatique en réduisant de 30 % nos émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2020
Au delà, je souhaite soutenir les initiatives des Nantais-es qui sont les premiers promoteurs et acteurs du changement des comportements et travailler avec eux à faire progresser Nantes dans ce sens :
Proposition 85 : Créer un "Conseil de l’émergence de la société civile verte" pour favoriser le pouvoir d’initiative des habitants en faveur du développement durable.




Télécharger la réponse complète de Johanna Rolland

Télécharger les compléments envoyés