logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Jacques Chirac plaide pour un développement du nucléaire dans l’ère de "l’après-pétrole"
date 6 janvier 2006
texte+ texte- google twitter facebook

Jacques Chirac plaide pour un développement du nucléaire dans l’ère de "l’après-pétrole"

Lors de ses vœux aux "forces vives de la nation", le président Jacques Chirac a annoncé, jeudi 5 janvier, le lancement d’un prototype de réacteur nucléaire de quatrième génération, qui devra entrer en service en 2020, et la création d’une autorité chargée de veiller à la sécurité nucléaire.

"Il faut préserver notre avance dans le nucléaire. Nous avons lancé l’EPR à Flamanville (Manche, Nord-Ouest), et c’est la France qui a été choisie pour implanter ITER. L’enjeu, c’est la domestication de l’énergie du Soleil d’ici à la fin du siècle", a plaidé le chef de l’Etat. "Mais nous devons prendre, en attendant, de nouvelles initiatives. De nombreux pays travaillent sur la nouvelle génération de réacteurs, celle des années 2030-2040, qui produira moins de déchets et exploitera mieux les matières fissiles [susceptibles de subir la fission nucléaire]", a-t-il expliqué.

Le président de la République a également décidé de lancer "dès maintenant la conception au sein du Commissariat à l’énergie atomique d’un prototype de réacteur de quatrième génération qui devra entrer en service en 2020", auquel des partenaires industriels ou internationaux pourront être associés.

"Pour faire progresser encore la confiance, j’ai demandé au gouvernement de créer par la loi sur la transparence nucléaire, dès cette année, une autorité indépendante chargée du contrôle de la sécurité nucléaire, de la radioprotection et de l’information", a-t-il poursuivi.

- "L’APRÈS-PÉTROLE"

Concernant le stockage des déchets radioactifs, M. Chirac a indiqué que le Parlement sera saisi "au cours du débat public en cours" d’un "projet de loi qui devra être voté avant la fin de l’été".

La veille, lors de ses vœux à la presse, le chef de l’Etat avait déjà annoncé qu’il détaillerait la politique énergétique de la France dans les trentes années à venir, s’appuyant sur la loi de programme du 13 juillet 2005 qui fixe un cap à l’action dans le domaine de la politique énergétique d’ici à 2035.

"Pour faire face au changement climatique, consommer moins d’énergie, développer l’énergie du futur, il faut des ruptures technologiques. L’après-pétrole est un des enjeux majeurs du siècle. Nous avons des atouts maîtres", avait annoncé le chef de l’Etat.

Avec AFP
LEMONDE.FR | 05.01.06