logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Changements climatiques > Web Bibliothèque Climat > Emissions de gaz à effet de serre > Émissions de GES actuelles > Inventaire approximatif des émissions de gaz à effet de serre de l’UE : estimations pour 2010
Inventaire approximatif des émissions de gaz à effet de serre de l’UE : estimations pour 2010
date 1er novembre 2011
texte+ texte- google twitter facebook

European Environment Agency - novembre 2011

- Thème : Émissions de GES actuelles
- Titre : Inventaire approximatif des émissions de gaz à effet de serre de l’UE : estimations pour 2010
- Titre original : Approximated EU GHG inventory : early estimates for 2010
- Auteur : European Environment Agency
- Date de parution : novembre 2011
- Lien de consultation : http://www.eea.europa.eu/publicatio...
>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Ce rapport présente les premières estimations par l’Agence européenne de l’environnement (AEE) concernant les émissions de gaz à effet de serre (GES) de l’Union européenne (UE) pour l’année 2010. Il conclut à une augmentation notable des GES de 2,4 % en 2010 pour le territoire européen, du fait notamment de la reprise économique qui a eu lieu en 2010, après la baisse de 7 % observée en 2009 et imputable à la forte crise économique mondiale. Toutefois, la rigueur de l’hiver 2010 qui a nécessité un recours plus important au chauffage est également partiellement responsable de cette augmentation des émissions de GES. Sur le plus long terme, l’AEE conclut à une forte corrélation entre l’activité économique de l’UE et ses émissions de GES, mais note toutefois une tendance récente à l’atténuation de ce phénomène, qui semble devoir être mise au crédit des politiques progressistes de l’UE en matières d’émissions de GES et de décarbonisation de l’économie.


Consultez l’article : [http://www.eea.europa.eu/publicatio...]