logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
G8 de Hokkaido : position du RAC-F
date 1er juillet 2008
texte+ texte- google twitter facebook

G8 DE HOKKAIDO AU JAPON 7-8-9 JUILLET 2008
POSITION DU RAC-F ET DE DES ASSOCIATIONS MEMBRES

Le Japon accueillera les 7-8 et 9 juillet le prochain G8, au cours duquel le problème du changement climatique occupera une place centrale.

Les futurs objectifs de réduction des pays industrialisés pour la période après-2012 (date à laquelle la 1ère période d’application du protocole de Kyoto prend fin) sont actuellement discutés dans le cadre des Nations Unies. Mais hormis l’Union européenne, très peu d’Etats ont déjà posé des chiffres sur la table. Le nouvel accord international sur le climat doit quant à lui voir le jour d’ici fin 2009 lors de la conférence de Copenhague. Les pays du G8 se sont donnés pour mission de discuter du changement climatique dans l’optique de faciliter la conclusion de ce nouvel accord dans le cadre onusien. Le RAC-F rappelle en effet que le G8 n’a pas de légitimité pour décider et préjuger du résultat des négociations de la Convention et du Protocole, qui rassemble à la même table de discussion l’ensemble de la Communauté internationale.

Cependant, au regard de l’urgence de la situation climatique, toutes les opportunités sont à saisir pour favoriser la conclusion d’un accord post-2012 ambitieux sur le climat.

Les pays du G8 doivent envoyer un signal fort à Hokkaido pour démontrer de leur leadership dans la lutte contre le changement climatique et annoncer, sur la base du dernier rapport du GIEC, leur volonté de réduire leurs émissions d’au minimum 25 à 40% pour 2020, par rapport à 1990. Il s’agit d’un strict minimum pour avoir une chance raisonnable de limiter le réchauffement global bien en deçà de 2°C d’ici la fin du siècle, par rapport au niveau préindustriel de la température.

Les émissions mondiales devront quant à elles culminer d’ici les 10 prochaines années pour décliner de 50% à 85% d’ici 2050 par rapport à 2000. Pour les pays industrialisés, cela exige une réduction de leurs émissions de 80% à 95% d’ici 2050, par rapport à 1990.

TELECHARGER LA NOTE E POSITION DU RAC-F EN CLIQUANT SUR L’ICONE CI-DESSUS (PDF, 4 PAGES)

PDF - 341.8 ko