logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Presse > Derniers Communiqués > Communiqués des membres du RAC-F > G8 : Pas de sécurité énergétique sans stabilité climatique
G8 : Pas de sécurité énergétique sans stabilité climatique
date 11 juillet 2006
texte+ texte- google twitter facebook

CP WWF le 11 juillet 2006

G8 : Pas de sécurité énergétique sans stabilité climatique

À la veille du prochain Sommet du G8 du 15 au 17 juillet en Russie, le WWF-France appelle le Président Jacques Chirac à porter de nouveau haut et fort le souci du réchauffement climatique, partagé par de plus en plus de citoyens.
Maîtriser les gaspillages dénergie et développer les énergies renouvelables seront les meilleures réponses à apporter aux crises de lénergie qui se profilent.

Cette année, le G8 abordera le thème de la « sécurité énergétique » qui, selon le WWF, ne peut exister sans protection de lenvironnement et stabilisation du dérèglement climatique. En luttant vigoureusement contre les gaz à effet de serre, les États œuvreront au mieux pour la sécurisation future des systèmes énergétiques.

À travers une publication intitulée « No energy security without climate security » , le WWF appelle les États les plus riches de la planète à promouvoir durgence lefficacité énergétique et les énergies renouvelables. Cest par ce moyen que le dérèglement climatique sera évité et que notre dépendance aux énergies traditionnelles - de plus en plus incertaines - sera réduit.

« Le concept de sécurité énergétique na aucun sens sil nest pas considéré largement dans le contexte du bouleversement climatique qui nous menace en raison de lutilisation des énergies fossiles , explique Jennifer Morgan, Directrice du Programme mondial du WWF sur le changement climatique. Le G8 a une énorme responsabilité de tirer le monde hors de la menace du réchauffement climatique et de linsécurité énergétique. Les États ne peuvent plus repousser le problème dun Sommet à lautre - ils doivent prendre les bonnes décisions maintenant. »

Le WWF recommande le lancement dun grand Plan global sur la sécurité climatique et énergétique, de la dimension du Plan Marshall après la seconde guerre mondiale. Ce Plan concret et opérationnel viserait un accroissement drastique des économies dénergie et des énergies renouvelables afin de faire chuter les émissions de CO2 et dautres polluants dans les 10 à 15 ans à venir. Ce Plan pourrait être financé par une réorientation des subventions aux énergies traditionnelles, pour lesquelles le monde dépense 250 milliards de dollars par an.

Pour éviter un dérèglement dangereux du climat, le réchauffement du globe ne doit pas dépasser 2°C par rapport à la période pré-industrielle. Or la planète sest déjà échauffée de 0,7°C et les émissions de gaz à effet de serre continuent à monter : 25 milliards de tonnes de CO2 en 2003.

Le Sommet du G8 de lan dernier, en Grande-Bretagne, avait eu le mérite de placer le changement climatique en tête des discussions. Un ensemble de déclarations avait été adopté et un dialogue ouvert. Mais le risque de recul est grand quand on constate quau Sommet de Russie seul le concept étroit de sécurité énergétique sera à lordre du jour, cest à dire la volonté de poursuivre le plus longtemps possible le paradigme actuel basé sur les énergies polluantes.

Contact :
Eléonore Hadida, attachée de presse du WWF-France, ehadida@wwf.fr , tel : 01 55 25 84 61

Le rapport « No energy security without climate security » est disponible à ladresse http://www.panda.org/climate/G8
Des informations pour la presse sur le Sommet du G8 sont disponibles à ladresse http://www.panda.org/climate/G8