logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Foyers mal chauffés et Climat déréglé
date 26 juin 2006
texte+ texte- google twitter facebook

Campagne des Amis de la Terre - juin 2006

Foyers mal chauffés et Climat déréglé

A l’heure des premières étiquettes énergie sur les bâtiments, les Amis de la Terre lancent une nouvelle campagne publique sur le thème Logement, Changement Climatique et Précarité Energétique. Le mauvais état de l’habitat en France est à l’origine de nombreux gaspillages énergétiques. Des travaux de rénovation des bâtiments anciens s’imposent d’urgence.
Le secteur du bâtiment, constitué de logements, d’immeubles de bureaux, de commerces, d’équipements publics ou privés, représente 22% des émissions de gaz à effet de serre (chauffage urbain et production d’électricité compris) et 45% des consommations d’énergie finale, soit environ 2 tonnes de CO2 par habitant et par an [1].

Par ailleurs, de nombreux propriétaires et locataires modestes subissent de plein fouet l’élévation des prix de l’énergie dans l’année écoulée : +22% pour le fuel et +11% pour le gaz (Source : INSEE).
300 000 familles sollicitent chaque année une aide sociale pour le règlement de leur facture d’énergie. Plus de 2 millions de ménages ont souffert du froid dans leur logement pendant plus de 24heures l’hiver dernier, parce qu’ils ne pouvaient payer leur facture. Le prix croissant de l’énergie va augmenter les tensions.

Ces chiffres doivent nous mobiliser. La situation écologique et sociale n’est plus acceptable. Des mesures ambitieuses pour la rénovation thermique des bâtiments doivent être prises de toute urgence. Pour les bâtiments anciens, seul un diagnostic est prévu lors des ventes et mises en location. Cela ne suffira pas pour faire évoluer significativement l’état de nos logements. A l’instar de l’Allemagne et de la Suisse, impliquons-nous pour vivre dans des habitats sains pour les Hommes et pour l’environnement !

Vous pouvez participer à la campagne en :
- Commandant des documents de campagnes et les diffuser autour de vous (contacts ci-dessous)
- Sollicitant les Amis de la Terre pour un débat, une conférence, un atelier où nous interviendrons pour expliquer la campagne et les actions proposées (contacts ci-dessous)
- Soutenant la campagne des Amis de la Terre par un don ou une adhésion. La campagne est active de juin à décembre 2006

Pour téléchargez le document de campagne, consultez le site des Amis de la Terre

Les citoyens doivent s’engager à :
- Effectuer la rénovation thermique de leur logement ou pousser leur propriétaire-bailleur à effectuer ces travaux,
- Interpeller leur entourage et leur collectivité locale sur les enjeux du réchauffement climatique.

Le gouvernement doit s’engager à :
- Proposer une loi obligeant à effectuer la rénovation thermique de tous les logements afin de ramener leur consommation d’énergie primaire à 50 kWh/m²/an et à renforcer les exigences thermiques dans toutes les constructions neuves,
- Mettre en place et diffuser les instruments financiers permettant à tous les citoyens, quels que soient leurs revenus, de financer ces travaux,
- Mettre en place les formations adéquates pour permettre au secteur du bâtiment de répondre à la demande.
Les collectivités locales doivent s’engager à :
- Intégrer des obligations d’efficacité énergétique dans tous les documents d’urbanisme,
- Montrer l’exemple dans les bâtiments qu’elles gèrent,
- Informer tous les citoyens des gaspillages énergétiques liés à leur logement et les économies qu’ils pourraient réaliser s’ils faisaient des travaux,
- Inciter et accompagner les propriétaires à réaliser des travaux d’efficacité thermique pour réduire la consommation d’énergie dans leurs logements,
- Rénover les logements sociaux en concertation avec les résidents, de façon à ce que les plus pauvres ne soient pas les moins bien chauffés.

Simultanément à la campagne publique, les Amis de la Terre mèneront :
- Un très important travail d’expertise national et international, qui se traduira par la mise en ligne d’initiatives exemplaires en France et à l’étranger ;
- Une campagne de plaidoyer, avec la rencontre de tous les acteurs majeurs du secteur du logement en France ;
- Un très gros travail de sensibilisation des réseaux associatifs, des citoyens, des travailleurs sociaux, des responsables de collectivités... avec réalisation et diffusion de documents explicatifs sur les problèmes énergétiques des logements et sur la nécessité de faire évoluer radicalement les pratiques dans le secteur du bâtiment.

Les organisations qui soutiennent la campagne sont de tous horizons :
- Associations de protection de l’environnement : le réseau Action Climat France (réseau de 14 associations de protection de l’environnement dont : GreenPeace, WWF, France Nature Environnement, la Ligue Protectrice des Oiseaux...),
- Associations de solidarité (Fondation Abbé Pierre et l’Union Nationale des Associations Familiales),
- Associations d’usagers du logement (Action Consommation et l’Association Nationale de la Copropriété et des Copropriétaires),
- Associations de professionnels (Comité de Liaison des Energies Renouvelables) et
- Associations de collectivités (Amorce, Association de collectivités locales pour les Réseaux de chaleur et la valorisation des déchets).

Pour commander des documents : Les Amis de la Terre, 01.48.51.32.22, france@amisdelaterre.org (0,5 € l’exemplaire, tarif réduit pour associations).
Pour toute autre information : Charlotte Berthou et Anne Bringault, Les Amis de la Terre, 01 48 51 18 91/ 01 48 51 18 92

[1] Rappelons que Français émet en moyenne 8 tonnes de CO² par an tandis qu’un Indien moins d’une tonne