logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Fiche : compensation carbone
date 5 février 2008
texte+ texte- google twitter facebook

Position du RAC-F sur la compensation carbone

1. Beaucoup de personnes se posent la question de compenser les émissions entraînées par leurs activités, en particulier par leurs voyages. Le RAC-F invite ces personnes à :

A. éviter ces émissions ou en tout cas les diminuer, par exemple en voyageant moins loin et/ou en utilisant un mode de transport moins émetteur de gaz à effet de serre, comme le train plutôt que l’avion ou la voiture. La compensation n’est pas une alternative à la réduction directe des émissions de chacun. Une gestion responsable du budget carbone de l’individu, de la famille, de la collectivité, de l’entreprise est donc un préalable à toute discussion sur la légitimité d’une compensation extérieure.

B. ne pas prendre pour argent comptant les affirmations des prestataires de compensation, même au cas où une normalisation se mettrait en place en France1. En effet, beaucoup de projets méritent d’être critiqués quant à la réalité des réductions d’émissions annoncées, ou à leur impact social et écologique local. Ces offres peuvent avoir un intérêt limité, voire même aucun impact sur les bilans au final2. De même, des labels proposés par différents organismes de certification pour juger de ces prestations sont de qualité très inégale3. Quant à la nature des projets, ceux qui sont certifiés Gold Standard4 sont ceux qui offrent le plus de garanties sur ces points.

Mais les associations membres du RAC-F estiment aussi qu’il est possible de faire autre chose avec ses ressources (financières et autres). En particulier, en s’investissant dans une action concrète ou militante en faveur de la lutte contre le changement climatique, ou encore en menant une activité permettant de réduire les émissions, on est bien plus cohérent. En effet, la notion de "compensation des émissions" peut s’entendre d’une manière plus large, et potentiellement plus efficace que celle mise en avant par les prestataires de compensation.

2. Le RAC-F ne compense pas les émissions entraînées par ses propres activités (en particulier les trajets en avion vers les négociations climat, qui constituent l’essentiel de ces émissions), puisque sa raison d’être est destinée à inciter et aider à la stabilisation du système climatique. Pour résumer, le RAC-F estime qu’un Euro dépensé pour compenser ses propres émissions n’est pas plus efficace qu’un Euro dépensé pour la réalisation de sa mission.


Notes :

1. « Initiatives de standardisation des démarches de compensation volontaire des gaz à effet de serre, état des lieux », juin 2007, ECOFYS pour l’ADEME.

2. Au-delà des méthodes de mesures des émissions évitées, de leur pérennité ou des garanties extérieures apportées, il faut en effet que l’engagement soit additionnel, c’est-à-dire qu’il ne fasse pas doublon avec un autre engagement des états ou des acteurs concernés.

3. Rapport rédigé par le WWF Allemagne "Making Sense of the Voluntary Carbon Market : A Comparison of Carbon Offset Standards"

Consultez le rapport :

PDF - 3.1 Mo

4. http://www.cdmgoldstandard.org/