logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
illustration
Accueil > Changements climatiques > Rapports incontournables > État mondial du climat en 2010
État mondial du climat en 2010
date 30 mars 2011 documents joints 1 document joint
    [
texte+ texte- google twitter facebook

Chaque année, depuis 1993, l’Organisation Météorologique Mondiale publie avec l’aide de ses Membres une déclaration sur l’état du climat mondial.

Déclaration sur l'état du climat mondial en 2010" En 1993, l’OMM publiait sa première « Déclaration sur l’état du climat mondial » suite à la prise de conscience suscitée par la deuxième Conférence
mondiale sur le climat, qu’elle avait organisée en 1990 avec ses partenaires scientifiques. Paraissant chaque année, ce compte rendu n’a cessé de
gagner en popularité et c’est aujourd’hui une source d’information faisant autorité auprès de la communauté scientifique, des médias et du grand public. La présente Déclaration de l’OMM sur l’état du climat mondial en 2010 est la dernière en date de cette série.

L’année 2010 s’est particulièrement distinguée par le fait que les températures moyennes à la surface du globe ont atteint des valeurs records
qui sont du même ordre que celles enregistrées en 1998 et 2005 et qui confirment l’accélération du réchauffement constaté ces 50 dernières
années. Elle vient aussi clôturer la décennie la plus chaude jamais enregistrée, durant laquelle le réchauffement a été beaucoup plus marqué
dans certaines régions, notamment en Afrique du Nord et dans la péninsule arabique, en Asie méridionale et dans l’Arctique.

En outre, des extrêmes climatiques prononcés et persistants ont été relevés dans plusieurs régions du monde, où ils ont eu des répercussions
socio-économiques considérables. Les inondations au Pakistan et en Australie et la vague de chaleur en Fédération de Russie méritent une
mention particulière à cet égard.

L’année 2010 a été aussi celle où une Équipe spéciale de haut niveau a formulé des recommandations portant sur la structure et la gouvernance d’un
Cadre mondial pour les services climatologiques (CMSC) et sur les priorités correspondantes, cadre dont l’instauration a été décidée à l’unanimité lors
de la troisième Conférence mondiale sur le climat que l’OMM avait convoquée en 2009 avec ses partenaires du système des Nations Unies. Avec
le CMSC, l’OMM s’engage à améliorer encore les informations et les produits climatologiques et la prestation de services dans ce domaine pour les secteurs socio-économiques sensibles aux conditions climatiques.

J’ajouterai que l’OMM a célébré en 2010 ses soixante ans d’existence. C’est en effet le 23 mars 1950 que la nouvelle organisation a endossé les
responsabilités de l’Organisation météorologique internationale (OMI), qui avait vu le jour en 1873 à la suite du Premier Congrès météorologique
international, organisé à Vienne.

Enfin, je voudrais remercier, au nom de l’OMM, tous les centres et les Services météorologiques et hydrologiques nationaux des 189 Membres
de l’Organisation qui ont collaboré à la présente brochure. Comme pour les éditions précédentes, je tiens à souligner combien il est important
que vous me fassiez savoir ce que vous pensez de cette publication. L’OMM attend donc avec impatience vos commentaires à ce sujet ainsi que toute autre suggestion susceptible de nous aider à améliorer encore la Déclaration."


Avant-propos de M. Jarraud, Secrétaire général

Consultez la Déclaration de l’OMM sur l’état du climat mondial en 2010