logo
LES MEMBRES
greenpeace
wwf
lpo
oxfam} alofa tulavu
4d
gret
helio
hespul
cler
amis de la terre
agir pour l'environnement
fnaut
fub
solar generation
reseau sortir du nucleaire
cniid
wecf
associations locales

MAILING LISTE

La liste climat du RAC-F vous permet de recevoir et d’envoyer des informations sur les changements climatiques.
S'abonner Se désabonner
attention ça chauffe
can
Accueil > Secteurs d’activités > Energie > Energies renouvelables
Energies renouvelables

En 2012, la part des énergies renouvelables dans la consommation finale totale s’élevait à 13,4% de la production d’énergie de la France. Le bois-énergie en représentait près de la moitié (46%), l’hydraulique 20% et les agro-carburants 10%.

La production d’électricité à partir de sources renouvelables « variables » reste pour le moment marginale avec seulement 2% de la production pour l’éolien et 0,4% pour le photovoltaïque.
En Europe, c’est la Suède qui est le champion du renouvelable avec une part de 50% dans la consommation finale d’énergie, et si l’on regarde uniquement l’électricité, c’est l’Autriche qui affiche le taux le plus élevé avec
65%, essentiellement de l’hydraulique de montagne.

Pourtant, à cause de sa taille relativement importante, la production d’énergie renouvelable française est la deuxième plus importante dans l’Union européenne après l’Allemagne en valeur absolue (21 Mtep contre 33 Mtep). Cependant la dynamique est très différente entre les deux voisins, puisque l’Allemagne est passée de 2% de sa consommation finale en 1990 à 12,4% en 2012, tandis que la France est passée sur la période de 11% à 13,4%.

De plus en plus de régions, de villes et de territoires ruraux en Europe et dans le monde s’engagent dans une stratégie 100% énergies renouvelables à moyen ou long terme, comme par exemple la Communauté de com-
munes du Mené en Bretagne qui vise l’autonomie énergétique en 2030 en réduisant ses consommations et en utilisant uniquement des sources renouvelables locales (biogaz, bois, éolien, solaire, etc.).

La Chine est devenue en 2010 le premier producteur d’énergies renouvelables du monde en valeur absolue (elle dispose notamment de 27% de la capacité éolienne mondiale), suivie par l’Inde. L’Union européenne arrive en troisième position, avec une production plus diversifiée en termes de filières. Les Etats-Unis se trouvent à la 4ème place avec une production deux fois moins importante que celle de la Chine. Si l’on considère chaque État de l’Union européenne individuellement, l’Allemagne figure en huitième position dans le classement mondial et la France en douzième.

Une majorité des 48 Parcs naturels régionaux rejoindra bientôt la quarantaine de collectivités déjà engagées dans une démarche « Territoires à énergie positive », visant l’objectif de l’autonomie énergétique à l’horizon 2030.

En Allemagne, plus de 130 collectivités, représentant un quart du pays, travaillent sur une transformation de leur territoire en « zone 100% renouvelable ». En Autriche, les 106 « territoires modèles pour l’énergie et le climat », couvrant un tiers du pays ont la même ambition. PLusieurs collectivités européennes ont déjà atteint l’objectif (Mureck, Güssig, Prato-allo-Stelvio, Samsoe, Wildpoldsried, Knežice…).
˘

LES ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE

0 | 5 | 10 | 15

DANS CETTE RUBRIQUE